ENG SUB《陈情令 The Untamed》EP46——主演:肖战、王一博、孟子义

ENG SUB《陈情令 The Untamed》EP46——主演:肖战、王一博、孟子义

SUBTITLE'S INFO:

Language: French

Type: Human

Number of phrases: 728

Number of words: 3457

Number of symbols: 16510

DOWNLOAD SUBTITLES:

DOWNLOAD AUDIO AND VIDEO:

SUBTITLES:

Subtitles prepared by human
01:56
The Untamed Episode 46 Si Jin Guangyao voulait une position forte parmi le clan Jin, il se devait d'avoir un beau-père aussi influent que Qin Cangye pour le soutenir. Il avait vraiment besoin de ce mariage. Oui c'est horrible Mais les méfaits de Jin Guangyao... sont inégalés. Qui pourrait être pire ? - Oui. - Oui. Ce n'est pas étonnant qu'il ait dit à Qin Su que A-Song devait mourir. Regardez-ça. Ai-je tort ? On disait que son fils avait été tué mais c'est lui le coupable. Chef de clan Yao que dites-vous ? Nous savons tous qu'un enfant incestueux a des chances d'être handicapé. Tant qu'il est jeune, cela ne se voit pas encore. Mais quand il grandit, le handicap sera révélé progressivement. Si leur enfant l'était vraiment, alors on le pointerait du doigt et l'on parlerait dans son dos. Certains diraient même que la déformation de son enfant provient du sang de courtisane en lui,
03:49
ou d'autres rumeurs similaires. De plus, celui qui a été accusé du meurtre de Jin Rusong n'est nul autre que celui qui a voté contre son titre d'Excellence. N'est-ce pas une trop gross coïncidence ? Alors il nous a fait croire que cet homme avait tué Jin Rusong et a accusé l'autre chef de clan. Soit-disant pour se venger, il a éradiqué le clan de cet opposant. Il est sans pitié, il a vraiment fait d'une pierre deux coups. Lianfang Zun est si fourbe. Lors de la conférence à Jinlintai avez-vous rencontré Qin Su? Je... Cette nuit-là, dans la salle des parfums, Qin Su et Jin Guangyao se sont querellés. Elle avait dit avoir recontré quelqu'un et cette personne lui avait donné une lettre. Elle affirmait que cet informateur ne lui mentirait jamais. Etait-ce vous ? Oui. Pourquoi avez-vous décidé d'ébruiter le secret si soudainement, après l'avoir gardé une décennie ? Pourquoi le faire savoir à tous ? Parce que... Je voulais que ma maîtresse sache quel homme elle avait épousé. Je ne voulais pas le crier haut et fort
05:28
mais ma maîtresse s'est alors suicidée sans raison. Je me dois de révéler la véritable nature de cet homme pour que ma maîtresse et sa fille reposent en paix. Ne le savez-vous pas ? Elle s'est suicidée, parce que vous lui avez dit la vérité. Je ne suis pas d'accord. Doit-elle garder le secret ? Ce bracelet est beau. Et pourtant, qui vous a envoyé ici aujourd'hui ? Est-ce là bien nécessaire ? Nous devons juste savoir que cette personne est éprise de justice et qu'elle est de notre côté. - Oui. - Oui. - De notre côté. - Oui. Beaucoup d'éléments nous laissent sceptiques. Lesquels ? Il y en a tant. Tout d'abord, pourquoi Sisi a-t-elle survécu contrairement aux vingt autres, si Jin Guangyao est si cruel que ça ? Nous avons les témoins mais où sont les preuves ? ça ne tardera pas, puisque nous savons la vérité. A cette époque, Jin Guangyao était dépendant du maître de l'épée pourpre et de Zewu Jun car son statut était fragile. Sans eux, comment un fils de prostituée aurait-il pu en arriver ici ? Il a osé tuer le maître de l'épée pourpre.
07:15
Il prend en otage Zewu Jun. J'espère que tout va bien pour lui. Non seulement ses frères d'armes, mais ses frères biologiques étaient également pris pour cibles. Avant que Jin Guangshan ne meurt, il s'occupait de liquider les autres bâtards de son père. car il avait peur qu'ils essaient de rivaliser avec lui. Il semblerait que Mo Xuanyu ait été chanceux. Il aurait sans doute disparu si on ne l'avait pas mis à la porte parce qu'il perdait la tête. La mort de Jin Zixuan doit aussi avoir un lien avec lui. N'oubliez pas qu'il était aussi impliqué dans l'affaire Xue Yang. Il est fort probable que Xue Yang ait réussi à s'échapper par sa faute. Exact. Et l'amulette du tigre sombre qui contrôle les pantins a été créée par Xue Yang, non ? Il semblerait donc que ce bon vieux Jin a tué son père, ses frères, son fils, son maître et ses alliés. Le constat est terrible. En ce qui concerne aujourd'hui, à mon avis, Jin Guangyao s'est rendu compte que les autres clans grandissaient à vue d'oeil et devenaient plus forts. Il s'est senti en danger. Il avait peur d'être renversé comme le clan Wen de Quishan auparavant. C'est pourquoi il voulaient en finir une bonne fois pour toutes en complottant pour nous tuer. Puisque c'est ça, nous avons compris
08:36
sa plus grande peur. Et si nous prenions Jinlintai d'assaut ? Oui ! Assiegeons Jinlintai! Capturons Jin Guangyao ! Hier, cet homme était le très respecté Lianfang Zun. Il devient l'ennemi public numéro 1 si rapidement. Capturons Jin Guangyao ! Maître Wei. Maître Wei. Maître Wei. Puisque Jin Guangyao détient l'amulette, vous êtes le mieux placé pour vous en occuper. Exact, exact. Personne ne s'y connait mieux que le patriarche de Yiling pour les sorts démoniaques. Jin Guangyao aura rendez-vous avec la mort. - Oui. - Oui. - ça fait sens. - Exactement. - Oui. - Capturons Jin Guangyao. Tuons-le et piétinons ses cendres ! Lan Zhan, qu'en penses-tu ? Nous savons qui a donné la lettre. Alors qui l'a écrite ? Il a d'abord sauvé Sisi et l'a convaincue de témoigner. Ensuite il a soudoyé Bicao pour qu'elle dise la vérité à Qin Su. Il a choisi le bon moment
09:59
pour qu'elles fassent part des secrets à tous. Chaque geste est réfléchi. Sa perspicacité égale celle de Jin Guangyao. Je crois qu'il s'agit du même homme qui nous a aiguillé vers le maître de l'épée poupre. Nous n'en avons pas la preuve. Qu'il s'agisse d'un ami ou d'un ennemi nous ne pouvons juger de ses arrières-pensées. Mais Jin Guangyao est accablé. Sa fin est proche. C'est évident. Je vais informer mon frère qu'il doit rester prudent. Qu'y a-t-il ? Ce n'est rien. C'est le pavillon des ancêtre du clan Jiang. Veux-tu y aller ? Non. Oncle Jiang. Madame Yu. Senior sister. C'est moi. Je viens vous déranger, encore une fois. Je fréquentais beaucoup ce lieu. Madam Yu m'y punissait. J'en ai entendu parler. Si la nouvelle est arrivée jusqu'à Gusu cela veut tout dire. Après tant d'années, je n'ai jamais rencontré une femme aussi facilement courroucée que Madame Yu. Pour des pacotilles, je passais des heures à genoux dans ce même pavillon. C'est ma faute. Ma faute . Ma faute. Vas-tu le dire à Jiang Cheng? Je ne sais pas. Pas pour le moment. Vous êtes frères. Le malentendu est si grand
13:48
ce n'est pas si facile d'y remédier. De plus, je suis le créateur de l'amulette. Même sans Jin Guangyao, cela ne change rien au fait. Wei Wuxian. Tu crois toujours appartenir au clan Jiang, hein ? Pouvoir rentrer et sortir comme bon te semble. Y amener des gens. A qui appartient cet endroit ? Qui en est le propriétaire ? Je n'ai pas amené Hanguang Jun à un endroit confidentiel de Lotus Cove. Nous voulions juste brûler de l'encens en la mémoire de l'oncle Jiang et de madame Yu. Nous partons. Tu fais bien de t'agenouiller à leurs pieds. Tu gâches le paysage et interromps leur quiétude. Chef du clan Jiang, faites attention à ce que vous dîtes. A quoi devrais-je faire attention ? C'est plutôt à quelqu'un d'autre de faire attention. Tu as déjà été évincé de la famille et du clan. Comment oses-tu te montrer devant mes parents et ma soeur ? - Jiang Wanyin. - Lan Zhan. Lan Zhan, allons-y. Ne remets pas les pieds ici. Je ne veux plus revoir des personnes aussi affreuses devant mes ancêtres. Jiang Cheng, tu peux dire ce que tu veux de moi, ne t'attaque pas aux autres. Je devrais être gentil avec lui ? Wei Wuxian. Ta mémoire flanche. Je vais te le dire. C'est parce que tu voulais jouer au héros et sauver le deuxième maître du clan Lan
15:30
que tout Lotus Cove et mes parents sont morts. Tu en veux encore ? Tu as sauvé les Wen. Ma soeur en est morte. Quel héros tu fais ! Plus encore ! Tu es si généreux que tu l'amènes lui et ton général fantôme, le général devant ma porte, et le second maître Lan brûler de l'encens. Ne fais-tu pas exprès de les courroucer, eux et moi ? Second maître Lan, vous avez fait forte impression. Bien que vous soyez l'un des Jumeaux de jade du clan Lan, vous avez fait fis de la réputation de votre clan et êtes de connivence avec le patriarche de Yiling. Vous êtes la fierté de votre oncle et votre frère. Jiang Wanyin excuse-toi sur le champ. M'excuser ? Je devrais ? Parce que je l'ai insulté lui et votre immense amitié ? Tu n'as pas fini ? Battons-nous. Je devrais avoir peur de vous ? Wei Ying. Lan Zhan. Allons-y. Oui. Stop. Pourquoi ? Ne faisais-tu pas le fier il y a un instant ? Tu n'es pas prêt à combattre ? Battons-nous ! Lâche-le. Wei Ying. Lan Zhan, partons. Oui. Stop. Dégage. Qui t'a autorisé à rentrer ici à Lotus Cove ? Comment oses-tu ? Que viens-tu faire ? Tirez. Je te préviens, si tu ne veux pas finir en poussière alors sors d'ici et ne remet pas les pieds
19:04
à Lotus Cove. Dégage ! Dégage. Tirez. Et cela fera quoi si je la dégaîne ? Le sceau est levé ? Non, il ne l'est pas. Le sceau est en place encore aujourd'hui. Si vous la rangez et que vous demandez aux autres de la dégaîner peu importe qui, ils n'y parviendront pas. Pourquoi ? Pourquoi est-ce que je peux ? Parce que cet épée pense que vous êtes maître Wei. Que veux-tu dire par là ? Pourquoi ? Pourquoi moi ? Le noyau d'or qui est à l'origine de l'énergie spirituelle dans votre corps, lui appartient. Grande soeur. Va-t-il se réveiller ? Non. Tu peux sortir. Donne-lui le noyau. Tu racontes n'importe quoi ! Non. Tais-toi ! Mon noyau d'or Mon noyau d'or... C'est la vagabonde Baoshan qui vous l'a réparée. Comment le sais-tu ? Il t'a dit ça ? Non. Maître Wei n'en a parlé à personne. Je l'ai vu vu de mes yeux. Tu mens. Tu étais là ? Impossible ! J'étais seul. C'est impossible que tu m'aies suivi. Je ne vous ai pas suivi. Tu mens ! Alors écoutez-moi et jugez-en par vous-même. Quand vous avez gravi la montagne, vous portiez un bandeau noir sur vos yeux et teniez une longue branche. Vous avez traversé une forêt avant d'arriver en haut
22:41
et cela vous a pris une heure. Puis vous avez entendu une cloche sonner et des oiseaux ont pris leur envol. Vous avez tenu la branche fermement comme si c'était une épée. Alors que le bruit s'arrêtait, une épée était dirigée vers votre coeur. Vous avez entendu la voix d'une femme qui vous interdisait d'aller plus loin. Qui es-tu ? Pourquoi es-tu là ? Je suis le fils de la vagabonde Zangse, la disciple de Baoshan. Wei Ying. Je suis venue voir la vagabonde Baoshan. Vous vous êtes arrêté, vous sembliez très anxieux avec une teinte d'appréhension. La femme a alors chuchoté et vous a demandé qui vous étiez et ce que vous faisiez là. Vous avez répondu... Tais-toi ! Vous avez répondu que vous étiez le fils de la vagabonde Zangse Wei Ying. Vous lui avez parlé de l'extermination de votre clan et du chaos qu'avait connu Lotus Cove, de comment votre noyau d'or avait disparu par le fondeur de noyau, Wen Zhuliu. La femme a demandé plusieurs fois qui étaient vos parents. Puis vous avez senti une sorte de parfum et vous êtes évanoui. Comment le sais-tu ? Comment le sais-tu ? Je vous l'ai dit. J'y étais. Pas seulement moi, mais maître Wei aussi. Pas que nous, mais aussi ma soeur Wen Qing...
24:04
était présente. Chef du clan Jiang, pensiez-vous vraiment que c'était là l'endroit où Baoshan la vagabonde s'était confinée ? Il ne s'agit ni plus ni moins d'une montagne inhabitée de Yiling. Non. Non. Non. Tu mens. Pourquoi ces mensonges ? Alors pourquoi mon noyau d'or a-t-il été réparé ? Pourquoi fonctionne-t-il à nouveau ? Il n'a pas été réparé. Non. Non. Non. Non. Chef de clan Jiang. Vous avez deviné. Vous pensiez qu'il avait été réparé grâce à ma soeur, le meilleur docteur du clan Wen, Wen Qing. Elle a extrait le noyau de maître Wei, et vous l'a donné. Pourquoi pensez-vous qu'il n'a plus jamais utilisé son épée ? Par arrogance, la fougue de la jeunesse ? Souhaitait-il vraiment être critiqué de manque d'étiquette à tout bout de champ ? Il était pour lui inutile de l'avoir avec lui. Sans noyau d'or, sans énergie spirituelle, dès qu'il dégaîne cette épée, il ne tient qu'un instant. Ton épée. Wei Wuxian, on a retrouvé "Peu importe". Pourquoi tu ne l'as pas ? Pas envie. Tu te dois de porter ton épée en public.
25:57
Combien de fois as-tu besoin d'astiquer ton épée par jour ? Et la tienne ? ça fait combien de temps que tu ne l'as pas nettoyée ? Et pourquoi croyez-vous qu'il s'est tourné vers les arts démoniaques de façon si soudaine, au point de devenir le patriarche de Yiling haï du monde entier ? C'est parce qu'il n'avait plus de noyau d'or et ne pouvait donc plus utiliser son épée. C'est la seule raison. Il n'avait pas le choix. Ne sois pas aussi en colère, Jiang Cheng. Quoi ? Tu as trop bu et tu ne maîtrise plus ton énergie spirituelle ? Regarde-toi. Tu dis que tu feras renaître le clan Jiang de ses cendres. N'approche pas. Jiang Cheng ! Tu n'auras pas d'autre opportunité. Ne sois pas aussi impulsif ! Prenez cette épée, et portez-la au camp d'entraînement ou peu importe. Trouvez quelqu'un et demandez-lui de la sortir du fourreau. Vous verrez s'ils en sont capables, et si je mens ou non. Chef du clan Jiang. Non. Vous aimez gagner, vous avez toujours été compétitif mais saviez-vous que vous étiez supposé ne jamais pouvoir le surpasser. Non. Non. Non. Non. Non. Vous êtes tous des menteurs. Vous mentez! Second maître Lan.
29:36
Quittons cet endroit avec Maître Wei. Second maître Lan. Oui ? Je vous en prie gardez secret l'information que j'ai donnée à propos du noyau d'or. Parce qu'il m'avait demandé de ne jamais en parler. ça se saura un jour, mais... Ne t'en fais pas. Merci de vous êtes exprimé en notre faveur à Jinlintai. Je m'en souviendrai à vie. Merci. Un grand merci d'avoir pris soin de A-Yuan pendant si longtemps. Je pensais que toute ma famille avait péri. Que personne n'avait survécu. Contre toute attente, A-Yuan est en vie. Il ressemble à un de mes cousins lorsqu'il avait la vingtaine. Ce jour-là, quand les Wen ont été capturés et tués Je suis allé aux Monts funéraires pour voir Wei Ying et j'y ai découvert A-Yuan. Il se cachait là depuis si longtemps qu'il avait de la fièvre et été gravement malade. C'est sûrement à cause de cela qu'il ne se souvient plus de son passé. J'ai pu longuement discuter avec lui. Il ne parlait que de vous. A l'époque, c'était du maître Wei qu'il parlait, jamais de moi.
32:05
Lui as-tu parlé de ses origines ? Il est heureux comme ça. En savoir trop, ces souvenirs sont un fardeau, ça ne l'aiderait pas, au contraire. Un jour ou l'autre, il saura. Oui. Un jour ou l'autre. Tout comme maître Wei et le chef du clan Jiang. L'échange de noyau. Le chef du clan Jiang l'aurait su tôt ou tard. On ne pouvait pas lui mentir à vie. Est-ce douloureux ? Quoi ? Extraire le noyau. Est-ce douloureux ? Vous ne me croiriez pas si je vous disais le contraire, si ? Peut-être que Wen Qing aurait une technique. Avant la procédure, ma soeur avait préparé des anesthésiants pour atténuer la douleur que provoquerait l'extraction. Mais elle s'est rendue compte que l'on ne pouvait pas les utiliser. Car en faisant sortir le noyau du corps si la personne est sous l'effet de médicaments, le noyau en sera abîmé et la probabilité est plus forte qu'il disparaisse. Tout simplement. Alors... Alors celui dont on extrait le noyau doit rester éveillé.
33:56
Il doit être doté de tous ses sens pour voir le noyau connecté à la veine d'énergie spirituelle être séparé de son corps et voir l'énergie spirituelle qu'il possède s'atténuer petit à petit, jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus, qu'il ne ressente plus rien. Eveillé ? Pendant deux nuits et un jour. Eveillé. Quelles étaient les chances de succès ? Cinquante pourcent. Cinquante pourcent ? Après tout, c'était la première fois qu'avait lieu cette extraction de noyau. Personne auparavant n'avait osé donner son noyau à quelqu'un. Car cela veut dire qu'il deviendrait médiocre, sans pouvoir, et ne pourrait plus jamais grimper l'échelle sociale. Alors, quand maître Wei a demandé à ma soeur de le faire, elle n'était pas d'accord. Mais il a tellement insisté en disant que c'était déjà ça, 50%. C'était 50% de chance de réussite. Même si ça échouait, et qu'il perdait son noyau pour rien, il n'aurait pas de regrets. Le chef du clan Jiang est différent de lui. Il a besoin de gagner pour vivre, il ne peut pas vivre sans noyau. Cultiver, c'est sa vie. Si le chef du clan Jiang venait à
35:31
perdre ça. Alors il n'aurait plus de raison de vivre. Pourquoi as-tu abandonné ton épée au profit de la flûte ? Que veux-tu ? Il y a un prix à payer pour les sorts démoniaques. Il n'y a jamais eu d'exception. Cela nuit autant à ton corps qu'à ton tempérament. Comment les autres pourraient lire dans ma tête ? Wei Wuxian. Lan Zhan. Pourquoi sommes-nous là ? Il y a eu une dispute. Je me doutais que Jiang Cheng n'allait pas me laisser filer. Il est borné. On ne peut pas le raisonner. Lan Zhan, oublie ce qu'il a dit. Il est comme ça depuis toujours. Quand il est énervé il dit tout ce qui lui passe par la tête sans penser aux convenances. Tant qu'il arrive à contrarier il dit tout et n'importe quoi. ça fait si longtemps, mais ça n'a pas changé, apparemment. Alors, ne prend pas ça à coeur. Nous sommes... Maître, au lac du Lotus. Oui, je sais. Je venais souvent jouer avec ma grande soeur, ici. A-Xian. Viens, prend ces graines de lotus. Grande soeur.
38:32
Maître Wei. Maître. Tous les trois, nous sommes les plus proches. Grande soeur. J'ai faim. Tu agis encore comme un enfant ? Maître, vous allez bien ? J'ai faim. Lan Zhan. Wen Ning. C'est parfait d'être ici. Wei Ying. Quoi ? Est-ce que ce lac appartient à quelqu'un ? Bien sûr que non ! On dit que les lacs ont tous des propriétaires par ici. Hanguang Jun, tu sais tout, non ? Je ne le savais même pas. Ah, bien bien bien. Wen Ning. Allons-y. Juste pour aujourd'hui. La lettre papillon du clan Jin. Que s'est-il passé ? Elle disait quoi ? Jin Guangyao vient d'arriver à Yunmeng. Pourquoi vient-il, ne ferait-il pas mieux de rester à Lanling ? Mon frère n'a pas répondu à mon message. Tu as peur que Jin Guangyao lui fasse du mal s'il est vraiment acculé ? Les réactions de Jin Guangyao sont difficiles à prédire. = Titre de propriété = Yunmeng. Ville de Yunping. Je sais. Lan Zhan. Je sais. Quoi ? Où il faut que nous allions. Où ? La ville de Yunping. La ville de Yunping ? Oui. Lan Zhan, si tu te souviens je t'avais dit que dans le pièce secrète de la chambre de Jin Guangyao, il n'y avait pas que la tête du maître de l'épée pourpre, il y avait aussi
43:03
un titre de propriété. C'était pour la ville de Yunping. Où est-ce ? Je ne sais pas. Mais je me souviens de l'adresse. Puisque le clan Jin est si riche, si cet endroit ne lui tenait pas à coeur, il ne l'aurait pas mis à côté de la tête du maître de l'épée pourpre. Alors je pense que si Jin Guangyao vient à Yunmeng, il aura pour destination Yunping. Wen Ning. La ville de Yunping. Excusez-moi, puis-je vous demander si nous sommes bien à Yunping ? Oui, c'est exact. Merci. Ce n'est rien. Lan Zhan, nous y sommes. Pour commencer, parcourons la ville. Maître. Fais-moi une passe. Maître. Maître. Ne vous moquez pas de lui. Maître. Lan Zhan. Tu en as encore. Tu ne comprendrais pas. Maître. Regardez, il y a plein de papillons. Des papillons. Des papillons. Tant de papillons. Ouah, par là papillons, venez !

DOWNLOAD SUBTITLES: