Октябрь (исторический, реж. Сергей Эйзенштейн, Григорий Александров, 1927 г.)

Октябрь (исторический, реж. Сергей Эйзенштейн, Григорий Александров, 1927 г.)

SUBTITLE'S INFO:

Language: French

Type: Human

Number of phrases: 334

Number of words: 1530

Number of symbols: 8916

DOWNLOAD SUBTITLES:

DOWNLOAD AUDIO AND VIDEO:

SUBTITLES:

Subtitles prepared by human
00:06
Les studios Mosfilm présentent OCTOBRE Ce film été réalisé en 1927 par les jeunes cinéastes soviétiques avec Serguei Eisenstein à leur tête à l'occasion du 10-ème Anniversaire du pays des Soviets. Les évènements de 1917 ont été reconstitués dans le moindre détail. Les caméramen ont filmé de nombreux ouvriers, soldats, matelots et soldats de la Garde Rouge ayant participé à la révolution, et notamment Nikolaï Podvoïski, un des chefs de l'insurrection armée. Léningrad, ses rues, ses bâtiments, les salles du Palais d'hiver et du Smolny, les trams, les voitures, les armes et les vêtements étaient les mêmes qu'en l'année historique de la bataille pour le pouvoir soviétique. Ainsi, le film OCTOBRE nous parvient du passé lointain en cette année du 50-ème Anniversaire de la Révolution,
01:28
tel un témoignage des premières années de notre Etat. Il revêt également une importance toute particulière comme oeuvre de l'art soviétique, comme création remarquable d'un des plus grands maîtres-cinéastes du monde. "Octobre" a été réalisé à l'époque du cinéma muet. Le film a été doté d'une bande son par un collègue d'Eisenstein, le réalisateur Grigori Alexandrov. La musique pour ce film est de Dmitri Chostakovitch. OCTOBRE Une production de "Sovkino" Notre film est dédié aux pionniers de la Révolution d'Octobre Sur demande de la Commission gouvernementale dirigée par Nikolaï Podvoïski Scénario et réalisation: S.EISENSTEIN et G.ALEXANDROV Images: E.TISSET Décors: V.KOVRIGUINE
03:05
"Nous sommes en droit d'être fiers d'avoir eu l'honneur d'entamer l'édification de l'Etat soviétique, d'entamer ainsi une nouvelle époque de l'histoire universelle". V.Oulianov (Lénine) A Alexandre, l'Empereur de toutes les Russies Février. La première victoire du prolétariat A tous et à toutes! A tous! Vive le gouvernement provisoire! A tous et à toutes! A tous? Frère! Cher frère! Le gouvernement provisoire respectera les engagements pris vis-à-vis de nos alliés. Une livre... Une demi-livre... Un quart...
10:09
Un huitième... Rien n'a changé... C'est la faim et la guerre Mais... Près de la gare de Finlande Le 3 avril. Lui, Oulianov Lénine Vive les ouvriers et paysans révolutionnaires qui ont renversé la monarchie! Aucun soutien au gouvernement Provisoire! Vive la révolution socialiste! Socialiste et non bourgeoise... 5 mois la bourgeoisie est au pouvoir, et toujours pas de paix ni pain. En juillet la colère du peuple éclate A bas les ministres capitalistes! A bas le gouvernement provisoire! Les meetings s'enchaînaient en face du palais de Kchesinskaïa L'insurrection serait prématurée!
14:32
L'ennemi prépare des provocations! Du calme et de la retenue! A Kronstadt Le temps venu, le parti assurera la direction. Au coin de la Nevski et de la Sadovaïa Le siège des journaux ultra-réactionnaires... En sauvant le drapeau... Un bolchevik! Le gouvernement a donné l'ordre de lever les ponts, de couper les quartiers ouvriers du centre-ville. Les vainqueurs ont noyé la "Pravda" des bolchéviks. La contre-révolution a vaincu. Le 1er régiment de mitrailleurs. Pour la solidarité avec les ouvriers... Les traîtres. Les renégats. Les bolchéviks! Le Comité de Petrograd du parti des bolchéviks
23:33
Le dictateur. Le ministre militaire. Le ministre naval. Le Premier ministre et tous les autres... L'espoir de la patrie et de la révolution A.F. Kérenski. Les laquais du tsar. Oh, quel démocrate! Le démocrate à la porte du tsar Les traîtres. Les renégats. Le 6 juillet le gouvernement provisoire délivre un mandat d'arrêt contre Lénine. Lénine était déjà en clandestinité d'où il dirigeait le 6ème congrès du parti qui avait décidé de passer à l'insurrection armée. Dans les appartements d'Alexandra Fedorovna. Alexandre Fedorovitch. Dans les appartements D'Alexandre III. Alexandre IV? L'ordre de rétablir la peine de mort au front.
30:33
Bonaparte? Empereur? La Révolution est en danger! Le général Kornilov a lancé une offensive. Kornilov attaque! Défendons Pétrograd! Kornilov attaque! Au nom de Dieu et de la patrie. Au nom de Dieu. Au nom de la patrie. Hourra! Hourra! Hourra! Le général Kornilov Deux Bonaparte Lequel des deux? Kornilov attaque. Avec sa division sauvage. Avec des chars anglais. Et le gouvernement? Le gouvernement est impuissant. Arrêtons le général! On fait sauter les verrous des portes de prison.
36:45
Les traîtres. Les renégats. Les bolchéviks. L'arsenal est aux mains du peuple. Le prolétariat de Petrograd défendra lui-même la ville. L'état-major. Smolny. Les traîtres. Les renégats. Les bolchéviks. La division sauvage. Le tract des bolchéviks... parlait une langue compréhensible. Pour le pain! Pour la paix! Pour la terre! Pour la fraternité! La fraternisation. Le général Kornilov a été arrêté. "Prolétariat, apprend à manier les armes". Les bolchéviks doivent prendre le pouvoir. Ce sera notre lutte finale!
45:30
La lutte est proche. Le 10 octobre le Comité central du parti bolchévik appelle à l'insurrection armée. Trotski exigeait d'attendre. Le retard de l'insurrection sera fatal pour la révolution. Tout atermoiement signifie la mort. Pour la proposition de Lénine. Pour la proposition de Lénine!!! Le Comité révolutionnaire militaire. Le 24 octobre, après 4 mois de conspiration, Lénine est au Smolny! Dans la nuit du 25 octobre Lénine se met à la tête de l'insurrection. Un appel a été imprimé à l'avance "Aux citoyens de Russie" 25 octobre 1917, 10 heures du matin. A l'appel du Comité révolutionnaire ils se rendent tous à Smolny.
49:08
"Monitrice" Les mencheviks. Les commissaires. Vers le télégraphe. Vers le central téléphonique. A vos places! Le matin du 25 octobre à l'appel du Comité révolutionnaire le croiseur "Aurore" arrive à Petrograd. Les ponts sont de nouveau levés. Les quartiers ouvriers sont de nouveau coupés du centre-ville. Les ponts sont aux mains des insurgés. Les marins de Kronstadt! Le régiment des cosaques. Discours du ministre militaire. Pourquoi les cosaques ne sont pas là? Ils sellent leurs chevaux. Neutralité. "Aux citoyens de Russie".
56:07
Tous au front pour revenir avec les troupes fidèles afin d'écraser les bolchéviks. Messieurs! Les élèves-officiers allaient défendre les détrônés. Les renforts arrivent! Le bataillon de choc des femmes. Jusqu'à la dernière goutte de sang. Le billard de Nicolas II. Les barricades de la contre-révolution. Les délégués se rassemblent pour le II-ème congrès des Soviets. La réunion du bloc des menchéviks La réunion du bloc des socialistes-révolutionnaires Ils viennent du front, des régions Est, de Kronstadt, d'Ukraine, de Sibérie. Le gouvernement provisoire dépourvu de pouvoir est toujours en place.
01:03:34
Son chef et ses ministres ont adressé un appel au peuple. La terre russe n'appartient qu'à l'Assemblée constituante... Entre-temps au Smolny les menchéviks et les S.R. tiennent le congrès des Soviets. Camarades! Nous avons à l'ordre du jour une seule question: celle du pouvoir. Le pouvoir légitime c'est le gouvernement provisoire. Le Comité révolutionnaire militaire Cependant, le peuple en a décidé autrement. La capitale de la Russie était entièrement contrôlée par les ouvriers et les soldats révolutionnaires. Le Comité révolutionnaire militaire Les bolchéviks ont ourdi un complot contre le pouvoir légitime.
01:07:37
Demain c'est la famine et le désarroi! Les bolchéviks seront perdus! Et la révolution aussi! A bas! A bas! A bas les larbins de la bourgeoisie! Les élections du présidium du congrès. La liste des menchéviks et des S.R. Trop peu... Je fais voter la liste des bolchéviks. Le Congrès des Soviets d'ouvriers et de soldats Tout le pouvoir aux Soviets! Le Palais d'hiver est pris dans un étau d'acier. Pour éviter toute éffusion de sang on vous propose de vous rendre Vous avez 20 minutes à réfléchir. Signé: Comité révolutionnaire Les parlementaires Monsieur? Madame?
01:13:36
Compatriote! Dernier ultimatum à votre gouvernement. En attendant une réponse. En attendant. Les femmes du bataillon de choc se rendaient une par une. Il ne reste plus de temps. Les agitateurs du Smolny pénétraient au Palais d'hiver, vers la batterie cosaque par les sous-sols de l'Ermitage. Le Palais d'hiver compte plus de 1.100 salles. La cour principale où est déployée la batterie cosaque. Les agitateurs faisaient leur travail. Officier! Pourquoi avez-vous abandonné votre poste? Elève-officier! Nom de Dieu! Parbleu! Elèves-officiers. Un ultimatum nous a été adressé.
01:21:30
Ne cédons pas notre patrie aux bolchéviks, espions allemands. A l'étage supérieur. Les agitateurs ont fait leur travail. Avec quoi voulez-vous vous emparer du pouvoir? Messieurs. Les bolcheviks! L'armée n'est pas avec vous! Le front n'est pas avec vous! C'est pas vrai! C'est pas vrai! Tu parles au nom de l'état-major! L'armée 12 est avec les bolchéviks. Camarades! Camarades! Les chasseurs-cyclistes. Pour les Soviets! Elle s'est rendue! L'artillerie des cosaques. Elle a trahi... Toujours pas de réponse. Pas de réponse. Les conciliateurs discouraient à qui mieux mieux au congrès. Ce triste malentendu doit être réglé à l'amiable...
01:26:20
Sans violence... Sans effusion de sang. Les bolchéviks hâtent les processus historiques. Il n'y aura pas de paix! Il n'y aura pas de pain! Le temps des discours est révolu! Pour la paix! Pour le pain! Pour la terre! Le signal! Les canons de la forteresse de Pierre et Paul Le Comité du salut de la patrie et de la révolution. Sauver le gouvernement provisoire. Sauver le gouvernement?! Mais c'est... le maire en personne. Nous protestons résolument! Allez! La chambre à coucher de l'impératrice. Arrêter Kerenski! Messieurs, accueillons-les dignement. Tout le monde est arrêté. Au nom du Comité révolutionnaire militaire.
01:41:07
Antonov-Ovséenko. Le gouvernement provisoire est renversé. Camarades! La révolution socialiste ouvrière et paysanne dont la nécessité avait été réclamée par les bolchéviks est accomplie. Le décret sur la paix Le décret sur la terre Maintenant nous devons nous occuper de l'édification d'un Etat socialiste en Russie. V.Oulianov (Lénine) Sous-titres français: S.Kouzmitchev, Y.Zvantsova

DOWNLOAD SUBTITLES: