Kardeşim Benim | Full HD İzle

Kardeşim Benim | Full HD İzle

SUBTITLE'S INFO:

Language: French

Type: Human

Number of phrases: 1446

Number of words: 8955

Number of symbols: 43084

DOWNLOAD SUBTITLES:

DOWNLOAD AUDIO AND VIDEO:

SUBTITLES:

Subtitles prepared by human
00:30
-Désolé. -Merci. Merci. Tu le mets là, près du mur. Qu’il ne traîne pas. Les photos de cérémonie sont là. Merci beaucoup Cetin -Tu passes à l’entrée et tu les distribues. -Cest d’accord. -Je suis désolé. -Merci, merci. M. Ozan. Bienvenu M. Ozan, bienvenu. Voilà, je vous la donne. Il y a beaucoup de journalistes. Je la mets comme ça… -Laisse, je la mettrai. -Au nom de Dieu, je l’ai fait. Venez, venez M. Ozan. -M.Ozan nous sommes désolés. -Je vous remercie. M. Ozan on dit que votre père était très malade ses derniers jours,… …pourriez-vous faire une déclaration, SVP On dit que vous ne vous entendiez pas bien M. Ozan. Si vous permettez, c’est une funéraille. Je vous en prie. -Une explication SVP -Pourriez-vous donner une explication SVP. -Je vous en prie. -Une explication SVP. -Désolé. -Merci. Il y avait trop d’embouteillage. Bon. -La funéraille a commencé? -Non. Pas encore. Nous attendions le star. Comme tu es venu on peut commencer. Tu pourrais dire que j’étais en retard. Pas de soucis, tu n’es pas en retard. La partie que tu aimes commence.
02:23
Regarde, ils ont déja fait la queue. Mais ce n’est pas pour la signature. Tu dis des bêtises. C’est mon père aussi. Oui... N’essaie pas de m’embrasser,... ...je ne peux pas supporter tant de sensibilité. Aïe une minute, une minute... Je suis leur soeur Fadik. Une seconde. Je suis désolée. Ozan... Je suis sincèrement désolée mon fils. Merci. Ah Ozan. Je vois ton père en te regardant. Mon fils... Mon fils. C’est moi qui t’ai nourri. Dis-moi “ma soeur”. Tu disais “ma Fadik”, dis-le moi. -Allez dis-le mon fils, dis-le. -Si vous me permettez je le dirai mais... Je ne peux pas. Comment vous appeliez-vous? Fadik, tu vas dire Fadik. Mais dis-le à voix haute pour qu’on l’entende bien. Ma soeur Fadik, merci ma soeur. Allez, tu voix, il y a des gens qui attendent. Ah oui... Nous t’aimons beaucoup, je vais voter pour toi. Je vais voter pour toi à l’Eurovision. Toutes mes condoléances. Ta soeur Fadik. Je suis ta soeur Fadik. Qui est cette damme-là, elle allait m’étrangler. C’est elle qui t’a nourri. Elle a dit comme ça ta soeur Fadik.
03:41
-Désolé. -Merci. -Merci a tous. -Merci. Merci. Hakan mon fils, un homme comme ton père ne viendra plus au monde. -Oncle Cemil... -Erkan était un brave homme. -Que fais-tu oncle Cemil? -Et il m’aimait beaucoup. Je sais, il t’aimait beaucoup. Que fais-tu? Réconciliez-vous mon fils! Allez! -Pas de bouderie lors de funéraille. -Oncle Cemil... Votre situation le rendait triste. Oncle Cemil que fais-tu? Il y a des gens qui attendent. -Dites-moi que vous vous êtes réconciliés. -Oncle Cemil, une seconde. Oh mon Dieu, arrête. Nous sommes réconciliés. C’est d’accord? Comme faire un marchandage avec nous... Eh bien mon oncle Cemil... Et voilà. Je suis vraiment désolé mon fils. Désolé mon fils. -Merci oncle Cemil. -Merci bien oncle Cemil. Je l’ai dit pour qu’il s’en aille, ne le prends pas au sérieux. Je ne le fais pas depuis des années. Ne t’en fais pas. C’est d’accord, nous sommes arrivés avec Zeynep, nous attendons. Bon, d’accord, nous allons donner les nouvelles. Ne t’en fais pas. Tu te souviens du mariage où on avait pris cette photo? Oui, je m’en souviens. Ce mariage-là était à Devrek, n’est-ce pas? Où est-il resté cette homme-là? Comme c’était mouvementé. Les parents de la fille et du garçon avaient disputé à cause de la danse.
07:36
Les journalistes sont toujours là. A leur place, moi aussi j’attendrais. Les frères célèbres, ils ne se parlent pas depuis des années... ...et ils sont à la funéraille de leur père. Y a t-il une meilleure nouvelle que cela? -Pardon... -Une seconde. Excusez-moi je suis en retard. Les journalistes sont partout. Et il fait trop chaud. Attend. Tiens. Mon enfant t’adore, tu sais? Mais ça, c’est interdit. Interdit. Interdit. C’est fait, j’ai pris. Je vous ai apporté des bananes. Il nous a apporté des bananes. Nous allons les manger. M. Ozan on ne le mange pas comme ça. Je vais les faire couper ... ...en tranches, dans une belle assiette... S’il vous faut quelque chose, nous sommes dehors. -D’accord, merci. -Eh les jeunes... ...quelle était la fauteuil de M. Erkan? Celle-là. M. Erkan a volu qu’on le mette ici. Alors, comme vous êtes ici tous les deux nous pouvons regarder. -Quoi regarder? -Le testament n’est pas sur papier. M. Erkan a fait une vidéo, il m’a dit que vous devez la regarder ensemble. Allez on regarde. Allez. Allez. Si vous êtes prêts on commence.
09:12
Qui est cet enfant? Le fils du voisin. Si tu étais venu parfois tu le saurais. Comme si tu étais toujours avec. As-tu ajusté Ahmet? Oui, oncle Erkan. Enregistre-t-il? Oui, oui. Tu peux parler quand tu veux. Bon d’accord. Tu sors maintenant, je vais parler en gros mots. Ecoutez-moi fils d’âne... ...si vous regardez cette video... ...cela signifie que j’ai rejoint votre mère. Ecoutez-moi attentivement. Quand votre mère a été morte, l’un de vous avait 5 ans et l’autre 3 ans. Nous avons grandi ensemble. J’ai été votre mère et père en même temps. Je ne peux pas dire que j’étais un bon père... ...j’ai sûrement fait des fautes. Mais je suis le père. Le père. Les pères aiment et tapent. La seule chose que je savais... ...dans cette vie... ...c’était la musique. Et je vous ai fait apprendre tout. Vous avez réussi. Bravo. Je n’étais qu’un chanteur de mariage. J’ai parlé trop. Il y a quelques choses... ...que je veux faire partager. Mais, qu’est-ce qu’il y a à faire partager? Une maison et une vieille voiture.
10:38
Commençons par la maison. Nous avons passés de beaux at mauvais jours dans cette maison. Il y a des souvenirs partout. Vous êtes nés ici tous les deux. C’est pour cette raison, cette maison est très précieuse. Je voudrais vous la laisser... ...mais je l’ai vendue. Qu’as-tu fait? Tu l’as vendue? -Je l’ai vendue il y a cinq ans. -Papa, à qui tu l’as vendue? Je l’ai vendu au fruitier. Je l’ai achetée d’occasion. J’ai encore quelques choses à vous dire. Je voulais arranger tout avant de partir. Nous savons bien ce qu’il veut arranger. J’avais mis de coté une partie de l’argent pour partir en pélerinage mais... ...je n’ai pas pu. J’ai des dettes de location à mon propriétaire,le fruitier. C’est Ozan qui va les payer. Voilà l’IBAN de mon compte, vous allez faire là. Pourquoi il m’a chargé ces dettes? Contre ça... ...je te laisse mon set de rasage et mes 45 tours, Ozan. Les 45 tours sont là. Hakan… ...je te laisse...
11:57
...mon peigne à moustache et mon clavier. Et donnez le reste aux pauvres qu’ils prient pour moi. Et la voiture maintenant. Vous savez, nous avons plein de souvenirs dans cette voiture aussi. Nous le savons bien. Eh oui. Après les mariages on attendais toujours devant celle-là. Nous sommes restés en retard après certains mariages. Mais, je suis un homme... ...j’ai des besoins moi aussi. J’étais très jeune quand votre mère a été décédée. On pouvait pas branler. Le médecin a dit “il va crever dans trois semaines”. Je ne devais pas mourir avant la fin. Pas grave... Je te laisse la voiture, Hakan. Elle est pourrie mais pourquoi il te laisse la voiture? Et je laisse les clés à Ozan. Tu blagues ou quoi papa? Vous êtes étonnés n’est-ce pas? Vous ne vous parliez pas depuis des années… ...voyons si vous pourrez résoudre cela aussi sans parler. Maintenant la question principale. On n’emmène pas la propriété à l’enfer. J’ai un dernier désir mes fils.
13:17
Je voudrais que vous jouiez ensemble à un mariage. Une amie m’a demandé cela... ...je dirais d’y aller ensemble si j’étais vivant mais... ...vous le savez, vous m’avez déjà enterré. J’ai dit le lieu et la date du mariage au fruitier. Pourquoi tu regardes comme ça? C’est mon dernier désir étant votre père. Si je suis votre père… ...faites-le pour moi. La batterie n’est pas assez chargée. L’enfant doit travailler le soir. Vous avez entendu votre père. L’adresse du mariage... ...c’est ici. Quand vous aurez fait tout ce que vous devez... ...j’enverrai la deuxième partie de la vidéo. Ou bien vous m’appelerez et je vous l’apporterez moi-même... ...j’ai le service à emporter aussi. J’ai les légumes et les fruits les plus frais. Avant le concert vous aurez peut-être besoin de... ...fruits Je suis désolé pour votr perte. Ayse Yilmaz. Le mariage a lieu ce week-end, à Urla. C’est quoi ce mariage? Il a foutu le bordel avant de partir. Pourquoi tu regardes? Je ne chanterai pas avec toi.
14:47
Et moi, je ne suis pas du tout intéressé à jouer avec toi à des mariages. Et j’ai un concert ce week-end, ce n’est pas possible pour moi. Je ne veux pas être dans les journaux avec ce type... ...et tu me dis de monter sur scène avec lui. Qu’est-ce tu fous papa? Il a raison. Je vais monter sur scène avec un homme... ...dont ses 3 albums ne vendent pas autant que mon seul single vend. Mes albums ne vendent pas dans les cantines d’école avec des oeufs de surprise. Ta musique attire les gens ou non, c’est ça qui est important. Ta gueule! C’est ton excuse, le mariage. Tu ne veux pas être avec moi. Oui. C’est choquant, c’est la première fois que je suis de ton avis. Pour moi aussi. -Bon d’accord. -Bon d’accord. -Bien… bien. -Bien… bien. Monsieur. M. Ozan, je suis ici. Ils sont là. Ils sont là! Nous attendons depuis des heures, ils devaient faire une explication. Ils sont toujours là. Je peux résumer la situation M. Ozan... ...ils campent devant la porte et ne quitteront pas avant de faire un reportage. Je vais les chasser tout de suite. Je vais chasser... Non. Monsieur... ...ils ne partiront pas... ...si vous ne leur dites pas quelques mots. Les tiens ne partent pas. Sors et dis-leur quelques choses. Pourquoi moi? Tu sors. Tu aimes ça. Tu sors. Si tu ne sors pas, je ne sors pas non plus.
16:10
J’attendrai à la maison au lieu de me montrer avec toi. -Bon, attends alors. -Je vais attendre. -Moi aussi je vais attendre. -Je vais attendre jusqu’au matin. -Et moi, jusqu’au soir. -Je peux attendra dans ma chambre. -Et moi, je ne peux pas? -Je vais dans ma chambre. -Va alors. -Je vais attendre. Attends. Hakan, le pizza est là. Cetin, excuse-moi pour tout cela. Pas de problème. On est des amis. Si je ne suis pas ici aujourd’hui, à quoi ça sert. Merci. -Bon appétit. -Merci. M. Ozan, vous devez avoir faim. J’ai préparé pour vous... ...un bon filet. Bon appétit. Tu devrais le donner en paquet. Pourquoi tu fais des choses pareilles? Je te dis de ne pas exagérer. C’est quoi? Une fleur. -Tu l’as arrachée de la couronne? -Oui. On les mettait à la poubelle. Et j’ai voulu faire une décoration. C’est pour le souvenir de votre père. Bon appétit. Bravo. Je vais quitter le service magazine et je vais être journaliste sportif. Au moins le fixture et les horaires définis. C’est quoi ça? On attend depuis le matin jusqu’au soir. Toujours comme ça? Non. Normalement, ils donnent un caravan, cette fois c’est comme ça.
18:15
Tu es la nouvelle, hein? Oui mais je ne continuerai pas. Tu vois papa. Il a pris le guitare, il boude. Mais on le vois... ...les jours d’avant lui manquent. Papa, ce serait le dernier désir? Pourquoi tu le demandes en sachant que je ne le ferai pas? Qu’est-ce qui se passe alors? J’ai pensé un peu... ...que ce serait bien de jouer ensemble comme avant. Je laisse tomber. Mais non... ...les vieilles cordes. Bien sûr qu’elles sont pourries. Pourries. Pourquoi tu regardes papa? Pourquoi tu regardes? Bon d’accord, c’est ton dernier désir mais je ne monterai pas sur scène avec lui. -Je nettoie ici. -Ah Ceto ah. Qu’est-ce qu’il y a? Je suis sûr que je n’aimerai pas du tout être sur scène avec toi. Mais nous devons réaliser le dernier désir de mon père. Moi non plus je n’aimerai pas. Mais il l’a désiré, alors pas de question. Bon, allez prépare-toi. Et les journalistes? J’y ai pensé. Enlève ce chapeau.
20:27
Les cordes sont pourries. Qu’il est beau mon chapeau. Je l’adore. -Qu’est-ce qui se passe? -Réveillez-vous! Attends. Attends. Ouvre le coffre. Il n’y a personne. Que fais-tu? -Donne-moi la clé -Non, je vais conduire. -Papa m’a laissé la voiture. -Et il m’a laissé les clés. -Ne commence pas, donne-les moi. -Bon, tiens. Mais moi aussi je vais conduire. On verra. -On verra. -Allez... Allez. Allo, je crois que j’ai une histoire. Je ne suis pas sûre mais il y a des choses étranges maintenant. C’est d’accord? Je ne pourrai pas venir le matin. -Tu iras par oû? -J’irai comme ça, t’en fais pas. -Allons par le deuxième, on sortira par là. -Off. Tu devrais dormir un peu. Tourne d’ici, sors de droite. Bon, on va faire un u-turn là. Pourquoi tu ne tournes pas? -Tu sais, Urla est à Izmir. -Ozan! Tu iras à Urla en passant par Edirne? Allez dors, dors. Et enlève ce chapeau s’il te plait. Je ne veux pas le voir. Nous sommes arrivés? Non, pas encore. -Ozan! Ozan! -Ozan!
23:16
-Ozan! -Ozan! Bonjour. Je ne crois pas, nous parlons avec toi. C’est quoi ça? Tu es adorable. Je suis ton plus grand fan. Puisqu’elle est la plus grande, elle doit être en terminal. Tu peux signer sur mon t-shirt? S’il te plait. -S’il te plait. -D’accord. -C’est moi la première! -Non, c’est moi! Calmez-vous les filles. Je vais vous signer toutes. N’est-il pas très beau? -Merci. -Je vous en prie. Ah, désolées pour ton père. Nous sommes désolées. Tu vas bien? Tiens-toi bien. Merci les filles. Normalement nous ne prenons pas ce ferry, nous t’avons vu le prendre et nous aussi... Nous allons descendre là-bas et retourner. Je veux te manger! A l’école, les filles. Allez, allez. Nous t’aimons beaucoup! Ne nous oublie pas! Vieillard... ...ça va? Ça va. -Bien. -Bien. Bien.
24:36
Avec votre solo vous avez cassé votre style. Vous vous êtes orientés vers Grunge. Nous essayons de nouvelles choses. -Bon. -Bon. Vous l’avez trompé, le bassiste. Vous ne devriez pas le chasser. C’est lui qui a quitté. -Bien. -Bien. Bien. -Bien. -Bien. Bien. Tes fans ne t’admirent pas, je crois. Ma chanson, ça pète à mort. Nous allons tomber sur. Ecoutons de la musique au lieu de cela. La nôtre n’est pas de l’aubergine farcie. C’est mieux. -C’est mieux. -C’est mieux. Ça! -Ça! -Ça! -Ça! -Ça! Non ça! Qu’est-ce qu’ils font là? Et voilà. Je l’écoute. Je l’écoute aussi Moi aussi... je l’écoute. Bon, écoute. Où vont-ils ces hommes? Comme c’est difficile, cette poursuite... ...si je tombe sur le feu rouge, ce serait fini... fini. Si ma voiture tombe en panne ou... Si ma voiture tombe en panne! Que ma voiture tombe en panne.
27:15
La route est vide. Je crois que nous serons là tôt. Nous ferons une répétition. Tu chanteras une ou deux de tes chansons. -Tu ne vas pas chanter? -Je vais jouer au clavier de mon père. Nous ferions comme dans les jours d’avant. Comme mon père a dit, n’est-ce pas? Tu as oublié je crois. Je ne chantait pas avant non plus. Je prépare la scène, je contrôle le son, je fais la musique... ...toi, tu chantes. Tout à l’ancien. Tout à l’ancien. Aa? Ils ont tourné. Allez Zeynep. Tu dois passer maintenant. Pourquoi tu as pris cette direction? Je n’aime pas les autoroutes. Qu’est-ce que ça change si tu vas comme les autres? Alors je serai comme les autres. Oh, ne sois pas comme les autres, sois toujours différent. Off... D’accord. Comment je vais le faire? J’arrache cela. Si on ne pouvait pas réparer. La voiture est en panne. Voyons ce qu’elle a. On croirait qu’il était mécanicien. Qu’est-ce que tu vas faire? Tu vas chanter au moteur? -Mais elle est sur la route, il faut l’aider. -Ai-je dit le contraire? Salut. -Quel mauvais sort. -J’ai pas compris ce qui est arrivé...
29:31
...elle faisait des ratés et s’est arrêtée. Et personne ne passe-- Aa vous... Vous êtes, euh, vous?... C’est nous. Quand les albums ne vendent pas on fait du dépannage-remorquage. -Voyons ce qu’elle a. -Vous connaissez les voitures? J’ai essayé de faire marcher cette voiture pendant tout mon enfance. Je connais un peu. Démarre. Il a serré quelqeus boulons avec papa et maintenant il est mécanicien. Il regarde quoi comme s’il comprend. Laisse. Oui. Pas d’air dans le circuit. Voyons cela. Pas de manque d’huile. Les bougies... Elles ne sont pas épuisées. La batterie marche. Cest peut-être le problème du convertisseur catalytique. Ce n’est pas la peine de prendre risque. Il faut la montrer à un dépanneur. Je ne suis pas un mécanicien, moi. -Y a t-il une corde? -Dans le coffre, peut-être. -Le coffre? -Oui, là. -Je sais. Verrouillé. -Pardon. D’accord. Je l’ouvre tout de suite. -D’accord. -D’accord. Pas ouvert.
31:08
Pas ouvert? J’essaie encore. Il y a là un “tic tic”. Si c’est sous ce “tic tic”, ça ira. -Ma main est là. -Ça n’ouvre pas. -Nous devons compter? -Comptons, d’accord comptons. Un.. deux.. Trois. Mais je n’ai pas dit trois. C’est parce que je n’ai pas dit trois.. ...ces petits problèmes d’incommunication. Ce n’est pas important. Bon. Excusez-moi. Si nous comptons à l’envers? De trois? Ou de un? A l’envers. Comme trois, deux, un. Bonne idée. On fait comme ça. Trois, deux, un. Non. Ya t-il un autre problème? Peut-être la clé, ou une connection.. -Non, en fait -- -Puis-je le prendre? Et toi, laisse le. Ouvre maintenant. Merci. Accroche-la à notre voiture. Mais comment elle conduit. Elle va nous cogner. Lentement! Ne fais pas des zigzags. Quoi? Lentement! Lentement! Arrête! Lentement! -Je dis ne fais pas des zigzags. -Quoi? -Regarde... tiens bien le volant. -Je n’entends pas. Tout droit! Droit! Tiens bien le volant!
32:48
Elle n’entend pas. Elle ne comprend pas. Qu’est-ce que vous dites? -Arrêtons-nous et prend le volant. -Il y a une station-service là-bas, allons-y. J’ai envie d’aller aux toilettes. On comprend pourquoi la voiture est restée sur la route. C’est à cause du chauffeur. Allez, tu parles trop. Qu’est-ce qu’il y a? Ozan a une petite affaire. C’est vraiment comme un rêve... C’est absurde. Pourquoi? Pourquoi.. Eh bien, je reste sur la route, deux célèbres sont présents pour me sauver. C’est incroyable, n’est-ce pas? Elle est belle, ta voiture. Nostalgique. Elles ne sont pas beaucoup hein? Non. Tu l’as depuis longtemps? Tu as passé ton enfance en la réparant, tu as dit. Elle était à mon père. Euh... ...je suis désolée. Merci. Il vient. -Je prends la clé. -Non, je conduis. -Non, ne te fatigue pas. -Ce n’est pas possible, comme chauffeur. Compris, donne-moi. -Je viens ici, il est allé là. -Viens. -Bon. -Mets ta ceinture. Monsieur.
34:46
Monsieur. -Pourriez-vous regarder? -Kamil! Apporte la clé 14-15 -Voilà -C’est quoi ça? La clé 14-15. Tu l’as demandée. Bon, donne-là. Mademoiselle est resté sur la route. Voyons. Ouvre le capot. Là. Le bouton est là. Il est là. Ce n’est pas à cause de l’huile. C’est du convertisseur catalytique. Mon Dieu. Démarre, que j’écoute. Elle ne devrait pas. Allez démarre. Bon, bon. Laisse. C’est d’accord? D’accord. N’appuie plus. N’appuie plus! -Comme ça? -D’accord, laisse, laisse. -Tu as appuyé sur l’accélérateur. Stop, stop! -J’accélère? Je ne comprends pas. Kamil! Enlève cela! Pardon. Pardon, excusez-moi. Vous allez bien? Non, pas du tout! Pardon. Quelle est le problème? On l’a compris? C’est toi! Le problème c’est toi. Je dis stop, tu accélères. Tu as étouffé le moteur et moi. Euh, bien... Sera-t-elle prête le soir?
36:37
Bien sûr. Je vais en produire une nouvelle dans cinq minutes. Ça va pas non. Vous avez cassé le moteur. Ça va durer au moins sept ou dix jours. Monsieur, ma voiture n’est pas encore finie? Ça va durer sept ou dix jours. La durée est toujours sept ou dix jours ici. Tu dis la même chose depuis deux mois. Il y aura la circoncision de l’enfant, termine-la à temps. Il est trop petit ce gars. Tu le feras l’année prochaine. Nous pouvons attendre papa. Tais-toi. Il sera coupé, c’est certain. -Termine-la s’il te plait. -On verra, on verra. -Tu la laisses ici. -Compris. Tu dis sept ou dix jours. Bravo. Mauvais chauffeur mais intélligente. Pardon? Zeynep, où est-tu? Je suis toujours sur la route... maman. Quelle maman? Tu te moques de moi? Viens tout de suite, il y a des nouvelles. Allez. Tu ne peux pas imaginer ce qui m’est arrivé. C’est une histoire incroyable. Je vais te raconter au retour. Qu’est-ce que tu fous? Il n’y a aucun reporter ici. Tu dois venir. J’ai compris. Je serai à Urla pour quelques jours. Je vais te raconter.
38:58
-Qu’est-ce que tu vas me raconter? -C’est d’accord maman? -Elle dit toujours maman. -Moi aussi je t’aime. -Allez au revoir. Bisous. -Zeynep-- C’est maman. Elle est hypocondriaque, elle m’appelle à chaque minute. Je vous remercie beaucoup. Vous ne m’avez pas laissé sur la route. Vous aussi vous allez à Urla par chance. Eee? Concert ou vacances? Euh... ...quelque chose pareil. Ils font beaucoup de nouvelles à votre sujet... ...vous êtes contentieux ou quoi. De fausses nouvelles. Incroyable. Mais c’est vrai. C’est quoi ça? Depuis la nuit. Doucement, tu vas la casser. Qu’importe. Ça m’énerve, elle s’ouvre toujours. Ferme-la. -Elle ne se ferme pas. -Alors fais de la musique. -Pas de cassette. -Il y’en a une là. C’est quoi cette cassette? Les chansons de mariage d’avant. C’est mieux d’écouter du grésillement. Mets-la et écoutons. Ça va les gars? Comme vous écoutez cette cassette vous êtes dans ma voiture. Bravo. Vous allez jouer ensemble au mariage comme à l’ancien temps.
40:30
-Vous allez jouer dans un mariage? -Þþþ! Comment vont les choses entre vous? Répondez-moi. -Euh.. -Ce n’est pas très bien. Quels types vous êtes. Vous souffrez pour répondre. Je suis mort mes fils. Soyez à l’aise. Il y a une enveloppe dans le coffre, sous la roue de secours. Vous la donnerez à la dame à l’adresse où vous allez. Et faites réparer le couvercle de boîte à gants. Allez au revoir. Ce sera mieux pour vous qu’on se revoit plus tard. Qu’est-ce qu’il a travaillé. Les enregistrements, etc. Puis-je prendre une signature? Je t’informerai quand je reviendrai. Oui, nous annulons ce soir. Voilà. C’est très bien. Dis-leur que j’ai mal à la gorge ou que je suis malade.Trouve quelques choses. Je serai occupé jusqu’à ce week-end. -Descends. Tout le monde regarde. Descends. -Que m’importe. Ta ceinture, mets ta ceinture. Elle est belle. Mais un peu étrange. Comment étrange. Normalement, dès la première minute elle devrait tomber pour moi.
42:45
En général c’est comme ça. Oui... C’est ça. Mais j’ai pas cette énergie d’elle. On dirait qu’elle t’attaque. Intéressant. Ferme ta gueule. Elle va entendre. -Elle n’entend pas. -Comment, si elle entend... Je vais te la faire draguer. -C’est à moi. -Conduit la voiture. Tu me rends fou. -Je vais arranger. -Roule. -C’est d’accord. -Roule. Tu me fais crier. -Elle va entendre. -Je te comprends. Je vais faire -Ozan... -Tu l’aimes? Si tu l’aimes tu vas crier. Comme tu veux. Tu vas avancer. -Tu m’emmerdes. -Oui je t’emmerde. ...et toi tu l’aimes. Cette affaire est conclus. -Comment tu parles? -Du calme. Je vais dire qu’il aime. Il aime mais il ne peut pas l’exprimer parce qu’il est timide, je vais dire. Tais-toi. Que veux-tu? Ta gueule. “Tu es dans le feu, il y a une fille” “Je ne sais pas si c’est bien ou mal” Pourquoi tu ris. Donne-moi le citron. Tu ne vois pas mes cheveux. Donne. Allez. Presse, presse. Bravo.
44:23
-Papa une voiture vient. -Qu’elle vienne. Qu’importe. Si tu continues encore tu verras le feu. Tu aimes. -Papa le type ne regarde pas la route. -Qu’est-ce que je peux faire. Presse. -Tu aimes. -Regarde devant toi. Regarde devant toi! Freine! Freine! Bravo. Bravo! Il est dans le feu. On l’a vu! Vous allez bien? Mon fils?.. Aaa il est vivant. Oh mon petit. Tu vas bien mon fiston. Et les instruments? Les instruments sont cassés. Les instruments cassés? Que Dieu te... Tu devrais être cassé toi-même! Tu vas bien? Tu vas bien mon fils hein? Tato mon banjo est cassé, il était de mon père. Tu as cassé le banjo? Que Dieu te maudisse, tu devrais casser ta tête! Lève-toi, lève-toi. Bon, reste là. Sa main est arrachée. Sa main. Tu vas bien? Il ne va pas bien. Personne ne va bien. Et le camion? Moi je vais bien. Mais que faites-vous bong sang? Vous avez bousillé la caisse. On roule comme ça? Tu as dû forcer un peu plus pour entrer dans ma gueule! Nous sommes désolés. L’accident. Tout d’un coup tu étais en face de nous. Comment désolé hein? C’est votre faute 8/8. Tu vois sa bouche? Tu vois, tous les musiciens sont gaspillés. Ils ne sont plus là.
46:42
-Qu’est-ce je vais faire maintenant? -C’est d’accord monsieur. Donne-moi ton numéro. Je vais payer les dommages. Hee, je donne, tu écris. Zéro. -Zéro. -Oui, tu vas m’appeler de ce numéro. Comment payer. Tu vois cet homme, il regarde quoi, il voit quoi? Cet homme a perdu sa main. Il joue au clavier. Au clavier. Il va jouer au clavier avec sa bouche? Qu’est-ce on va faire? Y a un mariage ce soir. Il n’y a pas d’autres musiciens que tu connais? Je vais payer tout. Que je pense... Non! Je suis un centre culturel? Tu vois ces types, je ne les ai pas trouvés facilement. Où trouver d’autres hommes? Les hommes sont foutus. C’est l’orchestre. Qu’est-ce qu’ils vont jouer? Qu’est-ce je vais faire? -Il joue au clavier. Ses mains... -Papa! -Pourquoi tu cries comme un chiot? -Je les connais. Ils sont musiciens aussi. Vous êtes musiciens? Quoi? Non. Je ne peux pas croire. Quelle situation. Regarde là. C’est ma faute. Oui c’est ma faute. Comment as-tu pu te mettre en route avec cet imbécile? Une fois en route, pourquoi tu le donnes le volant? Je t’ai dit d’aller par l’autoroute. Quoi? Il ne va pas par la route où vont les autres. Artiste.
48:27
C’est toi l’artiste. Ce n’est pas moi qui vient à la funéraille de son père avec une troupe de journalistes. C’est vrai. On n’est pas artiste quand on tape les journalistes et on casse les caméras. Je n’ai pas pu faire scène à cause de ton coup de poing. Tu l’as mérité. Tu ne supportes pas que les gens m’aiment le plus. -Attention à ce que tu dis. -Sinon? Tu vas être brisé. Sérieusement, je peux te briser le nez. J’ai pas pu m’arrêter. Que faites-vous? -Pourquoi vous riez? Est-ce le cinéma? -Papa. Quoi papa, va t’en. Vous tous. Allez-vous en! Allez-vous en! Les paysans. Ce soir faites-les enrager, épuisez-les, qu’ils s’affolent. Faites-les pleurer de danser. Allez... Qu’est-ce qu’il a? Rien. Les instruments sont-ils prêts?.. Oui, prêts.Tu les as fauchés, et nous les rassemblons. Nous allons rassembler les hommes aussi. Sont-ils prêts? Oui... Bonne soirée. Merci. Merci. Allez. Deux.. trois.. quatre -C’est trop bas. -Quoi? -Je dis le ton. -Je ne comprends pas. Trop bas, d’où je vais sortir ça? Je vais chanter de mon... ? Chante du ton de mon père. Merci beaucoup. Merci.
52:17
Pouvait-on croire que Hakan, l’ennemi de la culture populaire... ...jouerait au clavier dans un mariage. -Allo. -Allo Zeynep, pourquoi tu ne réponds pas? -Où es-tu? -Dans un village dont je ne sais le nom. Je t’avais dit, j’ai une histoire incroyable. Dans le village? Ce bruit? La musique. Dis-moi la vérité, où es-tu? Eh bien, je suis dans un village. Nous t’avons envoyée à une funéraille mais tu te balades où. Je suis en ce moment à un mariage. Je suis avec eux. J'ai attrapé une très belle histoire. C’est très humain. Ça va aller au delà d’une nouvelle de magasine, tu comprends? D’où sais-tu ce qui est précieux ou non. Bon alors envoie une preuve.Comment je peux savoir si tu dis la vérité ou non. Je vais en envoyer une. Je vais envoyer une photo pour toi. Mais c’est tout. Tu ne le montreras à personne. Seul au patron. Tu ne la publieras pas, tu ne la montreras pas, tu ne l’imprimeras pas. Tu as compris? Promets-moi. C’est fini le mariage? Non, j’ai fait un break. -Qui joue au clavier? -Mon père. Comment? J’ai mis quelques chansons de mon père. C’est celles-là.
55:02
Ton père était-il un chanteur de mariage? Oui. Nous avons parcouru tout le pays. La bagnole que tu avais appelé nostalgique... ...notre vie est passé là-dedans. Et ta mère? Elle ne s’énervait pas? Ce n’était pas difficile? Ton père vous emmenait aux mariages. Je ne l’ai pas connue, je ne sais pas si elle s’énervait ou non. J’avais cinq ans quand elle a été morte. Je ne me rappelle pas bien son visage. Ozan ne se rappelle rien. Seulement des photos. Après la mort de ma mère, je suis resté dans ma chambre très longtemps. J’ai pleuré pendant des jours. Mon père a attendu jusqu’à ce que je me suis calmé. Et puis il m’a dit... ...”tu as grandi maintenant”. J’ai alors cessé d’être un gamin. Ozan, il est toujours un enfant. Oui. Regarde comme il s’amuse. Ozan était toujours comme ça. A chaque mariage il s’amusait le plus. Et toi? Moi, comme ça. As-tu déjà pensé à te libérer. Tu as essayé une chose pareille?
57:01
Si j’étais à ta place... ...je n’abandonnerais pas mon enfance si vite, je pense. Il y a une seule vie. Tu vis une fois l’instant. On est ici une seule fois. Tu dois te comporter comme tu ressens. Vraiment. Qu’a-t-il dit le poète... ...l’homme doit plonger dans la vie. Comme plonger d’un rocher dans une mer d’émeraude. Connais-tu cette poésie? Il y a une chose que j’ai appris de ce que j’ai vécu. -Ozan. -Oui? -Ta dernière amante, le mannequin. -Oui? Elle a une soeurette? Pourquoi? Si elle a une soeurette, fais-la pour moi. Elle est très belle. Si elle en a, elle aussi est sûrement très belle. Nous nous sommes séparés la semaine dernière. Elle ne regarde pas ma tronche. Si je savais je la ferais certes. Qu’est-ce t’as fait à la fille? Tiens-toi bien. Si vous vous remettez n’oublie pas. T’inquète pas. Il l’a quittée le salop. -Ozan, tu peux me le signer? -Bien sûr. Quoi? Merci.
58:38
Que fais-tu par ici? Rien. Je prends une signature d’Ozan. Ça te regarde pas. -Donne-le moi. -Mais non. Donne-moi! En portant... ...ceci... ...souviens-toi... ...de moi. Fevziye. Fevziye. Je ne le savais pas. Comment tu signes la culotte de ma fiancée? Dis-le moi. Comment tu signes? -Attends, tu as mal compris. -Je vais te tuer. -Tu es artiste? -Arrête. -Tiens-toi bien. -Qu’est-ce qui se passe? Qu’est-ce qui se passe? “...l’homme doit plonger dans la vie.” “Comme plonger d’un rocher dans une mer d’émeraude.” Tire-toi! Qu’est-ce vous faites? Vous avez foutu le bordel. J’ai dépensé de l’argent. Ils vont descendre le patron. Allez! Il y a quelque chose arraché? Je vais te bouffer. Je vais te bouffer! -Ça va? -Oui. Baisse-toi! Baisse-toi! Regarde la mariée. Alez! Allez! Marche! Où est-il? Où est-il? Les renforts viennent. Papa!
01:00:48
Quoi? Il y a le bordel. Cassez-vous! Casse-toi Susuk! Je vous ai attrapés. Qu’est-ce vous faites? -Allez on y va, allez. -Où on va? Au Mexique. Bien sûr qu’au village, allez vite. Allez. Ozan, vous allez, j’arrive. Que vas-tu faire? Moi aussi je viens. Tu récupères Zeynep. Allez. Je viens te niquer la tête. Mais où est-il donc? Je retourne, tu m’attends ici. Il y a une chose que j’ai appris de ce que j’ai vécu. Quand tu embrasses ton ami, tu l’embrasseras très fort. Ils viennent! Ils viennent! Allez! Tu battras avec tous tes muscles, ton corps, ta passion. Et quand tu t’allonges sur le sable chaud, tu te reposeras comme un grain de sable,... ...comme une feuille, comme une pierre. Tu as plongé entre ces hommes pour le clavier seul? C’est de mon père. Il a passé des bagarres, je ne peux pas le laisser. Vous êtes vraiment fou. On entre dans le combat avec tout le village? On n’entre pas? En fait, on n’entre pas.
01:03:05
On revient pour le clavier? En fait, on ne revient pas. Mes potes. Qu’est-ce vous faites? Très bien. Dès maintenant, vous pouvez me considérer comme votre tato. Tato c’est quoi? C’est comme l’impresario mais ça n’a rien avoir avec l’art ou quelque chose. Vous avez joué très bien au mariage. Je me sacriferais pour vous. Nous devons partir maintenant. Nous allons tous chez nous. Non, non. C’est à deux kilomètres, c’est là ma... Allez on y va. Allons-y. Il y a des animaux. Vous pouvez cogner la voiture. -Allez on y va. -Allez. Eh bien. Þþþ, Ozan je vais te demander une chose. Il y a une chanson spéciale pour ma femme et moi. Quand ma femme l’écoute, elle devient plus sensible, sentimentale. Tu peux la chanter en entrant dans le village? On s’entend pas bien,on peut se remettre, tu comprends? -Bien sûr que je la chanterai. -Vraiment. Mon lion. Je me sacriferais pour toi. Allez. Ils n’ont pas rejoint. Les amants. Beaux yeux, belles paroles.
01:04:24
Ils n’ont pas accepté nous mettre ensemble. Les jours ne passent pas sans elle. Mes yeux et mon coeur te cherchent. Ni papa ni maman ne donnent. Qu’as-tu fait belle-mère. Nous nous aimons beaucoup et nous nous enfuyons. Tato, tu t’es battu encore? Que Dieu te maudisse. Ça suffit. A l’intérieur. Ma femme commence à abuser. Allez. Que fais-tu sur le toit? Je regarde les étoiles. Viens. Viens, il y a une échelle derrière. Bienvenu. -Ýci c’est ma place. -Place. Très belle. Tu la vois? -Laquelle? -Celle-là. -Celle-là. -C’est l’étoile polaire. On dit que la terre et les étoiles sont liés à cette étoile. Pourquoi? Peut-être... ...c’est elle seule qui peut soulever tout. Très belle, n’est-ce pas? Très belle.
01:06:43
Toi aussi tu es comme ça. -Comment? -Comme ça. Comme proche mais aussi très loin. Je parais comme ça vraiment? Oui. J’étais venue te regarder, c’est à dire t’écouter. J’avais pensé comme ça. Tu chantes comme s’il n’y a personne autour de toi. J’ai essayé de faire un contact visuel avec toi toute la nuit. C’est étrange. Tu chantes toujours les yeux fermés. C’est comme si tu étais perdu dedans. -C’est dommage. -Pourquoi? Si j’avais ouvert les yeux, j’aurais fait ta connaissance plus tôt. -C’est froid ici. -Non. -Oui, froid. Tiens. -J’ai pas dit pour cela. -Tiens. Tu dois prendre. -Bon d’accord. Voilà. Allez, partez. Ne cognez pas d’autres cars. Tout le monde n’a pas de bons sentiments comme moi. Je vous le dit. Ne t’inquiète pas, je conduis cette fois. Partez. Allez va. Allez-y. Bon. Ozan, tu rapelles mon affaire. S’il te plait, n’oublie pas. Il y a beaucoup de terrains. Je vais tout hériter.
01:08:54
-T’auras ta part. -T’inquiète. Allo. Où es-tu? Qu’est-ce qu’il y a? Je dis qu’il est malade, pour toi, et qu’il ne pourra pas donner le concert,... ...le lendemain on apprend que tu as fait scène dans un village. Et tu as le billet sur le front. L’avocat de l’organisation m’a appelé,... ...il vont mettre en application le processus d’indemnisation. Comment ça? C’est quelle nouvelle? Je t’ai envoyé par mail. Si tu ne montes pas sur scène demain soir... ...ils nous feront payer un grand dédommagement. Tu dois revenir. Bon, je vais t’appeler. -Arrête. -Qu’est-ce qu’il y a? Je vais t’expliquer. Y a-t-il quelques choses de grave? Quelqu’un... ..a pris ma photo lors du mariage et l’a donnée aux journaux. J’ai défrayé les manchettes. Et ils on écrit... ...”Il a dit “je suis malade” et il a chanté dans un mariage”. Bon, ne t’en fais pas. On l’oubliera dans deux jours. Comment oublier. J’ai déjà été trending topic. Disons qu’on l’a oublié. Le concert est organisé par la compagnie qui me parraine. Si je ne suis pas sur scène demain soir, je devrai payer beaucoup d’argent. Les concerts, les publicités, etc.. Je dois faire quelques appels.
01:10:33
Je ne comprends pas comment va cette photo du village jusqu’au journal. Je ne sais pas. Je n’ai pas compris. Je ne sais pas. C’est trop mauvais? Je crois. Je vais le contrôler. Allo Zeynep.Ça va? Tu n’allais pas publier les photos. Je t’avais dit de ne la montrer à personne sauf le patron. Et le patron a dit de la montrer à tout le monde sauf lui. Tu n’auras plus de photos. C’était suffisant. Tu as ton temps. J’attends impatiemment ton histoire. Je comprends. Il y a quelque chose? Si je ne suis pas au concert demain, ils iront au tribunal. Oh non. Nous pouvons retourner si tu veux. Tout s’était remis comme avant. Tout est comme avant. Ne t’en fais pas, je suis avec toi. C’était une histoire, de ne pas aimer les autoroutes. Mon père aimait cette route. C’est pour ça que tu as tourné. Tu te rappelles... ...quand nous étions petits nous voulions tous les deux nous asseoir devant. Mais papa nous faisait asseoir derrière. Puis commençait la dispute pour s’asseoir à gauche ou à droite. Exactement. Ces jours-là me manquent.
01:12:29
A moi aussi. Et aussi... -...ce que je t’ai dit hier... -N’y pense plus. -Je ne peux pas. -Mais si. Tu vas écouter. Après la mort de ma mère tu nous a ramassés. Même mon père. Tu n’as jamais pu penser à toi-même. Et moi...même si je paraissais être le contraire... ...j’ai fait tout pour te faire plaire. Tu l’as oublié. -Le peigne à moustache. -Oui. Que faisons-nous? Nous retournons? Non. Nous allons chanter à ce mariage comme on faisait avant. -Exactement. -Exactement. Il est vrai que... ...chanter à ce mariage va me coûter cher mais... ...qu’importe. Nous avons vendu des albums aussi. -Nous nous chargerons de l’endommagement. -Non. Ton argent d’albums suffira que pour l’essence de retour. Comment?.. Viens ici! Attends! -Saute. -Tout va bien? Oui. Allez monte. Quoi? Pas de démarrage. C’est la batterie. Bon voyage mademoiselle. Vous avez dépassé la limite de vitesse. Et le pare-chocs est prêt à tomber. Vos papiers SVP.
01:15:25
Monsieur l’officier, ce n’est pas possible car cette voiture ne dépasse pas 80. Alors elle peut dépasser 60. Vos papiers SVP C’est pas grave Zeynep. M. l’officier écrit la pénalité et nous nous mettons en route. Alors tu peux me donner mon sac? -Où est la carte grise? -Au pare-soleil. Mon père y mettait toujours. Il y a encore une cassette. Encore une? Mets-la. Bravo, vous n’avez pas oublié où je mettais la carte grise. Cette fos-ci je ne vous parle pas du testament ou de l’héritage. C’est pour une autre chose. Je n’ai jamais pu montrer mes sentiments. Ozan… ...je t’avais foutu une claque quand tu avais brûlé le tapis. Tu avais beaucoup pleuré. Tu avais dis “maman ne me taperais pas”. Peut-être tu ne te rapelles pas mais je n’ai jamais oublié ce moment-là. Depuis ce jour, à chaque fois que je te regarde je vois ta mère. A chaque fois ça a repété sur ma gueule. Excuse-moi. Hakan… ...après la mort de ta mère je t’avais dit... ...”tu as grandi, je te confie ton frère”...
01:16:56
...je t’avais chargé de tout le poids de la vie à cet âge-là. Tu étais un enfant seulement. Excuse-moi. Comme je l’ai dit, je ne pouvais pas montrer mes sentiments. Mais j’ai voulu que vous entendiez au moins combien je vous aime. Avant de finir, les papiers de la voiture ne sont pas complets. J’ai pas fait, car j’allais mourir. Réglez cette affaire. Nous ne le savions pas. C’était un peu fatiguant mais... ...nous sommes enfin là. Nous pouvons t’emmener où tu veux aller. D’accord. Viens au mariage si tu veux. Je peux venir? S’il n’y a pas quelqu’un qui t’attend. Non. Ta famille, ton amant... Tu viens à Urla passer tes vacances toute seule? Oui. Que dis-tu? Qu’elle vienne avec nous? Oui. Allez. -Mademoiselle, si vous permettez. -Oui. Merci. La table... ...est un peu basse. Excusez-moi. Oui, notre table est basse. Que faites-vous? C’est trop tard, moi...
01:19:26
...je m’en vais. -Non, c’est tôt. -Non non, je vais. -Bonne nuit. -Bonne nuit. Que Dieu... Tu règles l’addition, moi je vais faire ça... D’accord? Ozan... Il a raison, il est fatigué. Oui, c’était un peu... ...fatiguant, le voyage. Oui. -Alors. -Alors. -Eee... -Alors oui. Toi aussi t’es fatiguée. -Non, je ne suis pas fatigué. -Et moi, je ne suis jamais fatigué. -Tu n’es pas fatigué? -Non, je ne suis pas fatigué. Tu veux marcher? Marcher? On peut marcher. Et moi je peux toujours marcher. Moi aussi. -Marchons. -Marchons. Tout le village nous a pursuivi à cause de toi. -A cause de moi? -Bien sûr, à cause de toi. Nous avons l’expérience. Je vais dire... ...montons-nous sur le débarcadère? -Non. -Tu as peur? -Non. -J’irai devant. Donne-moi ta main. Doucement. Attention. Zeynep… Aa les dauphins. T’as vu les dauphins? Oh regarde comme ils sont beaux.
01:21:20
Quel dauphin. -Où ça? -Là. - Où? -Tu ne peux pas voir de là, viens. Regarde. T’as vu? Ah oui. J’ai vu. C’est belle. Sais-tu ce que je voulais être quand j’étais petite? -Je sais. -Quoi? Je ne sais pas. Dauphin. Dauphin. Toutes les mers sont à toi.Tu peux aller où tu veux quand tu veux. C’est la liberté. Très mignon. Tu te moques de moi? Non. Pourquoi? Je me souviens d’une histoire que mon père me racontait. L’histoire d’un pêcheur. Il y avait un pêcheur... ...et une dame. Pardon une fille, non une sirène. Quand le pêcheur pêchait, la sirène venait près de lui et chantait. Elle chantait par la meilleure voix des sept mers. Un jour il lui a dit: “donne-moi la main et emmène-moi tout au fond de la mer.” Et elle lui a donné la main, l’a-- Je peux dire une chose? Tu racontes très mauvais. Je le sais.
01:23:12
-Je dois t’expliquer une chose. -Maintenant? Maintenant. Il y a quelqu’un. Non. Ce n’est pas ça. Pas d’autre personne. Alors. C’était la partie la plus excitant. La sirène. -Que ça soit bien? -Quoi? -Que ça soit bien? -Qu’est-ce que tu dis? Notre père n’est pas là mais je suis avec toi. -Tu dis des bêtises. -Je vais demander. -Tu demandes qui? -La fille, qui d’autre? Tu es vraiment un homme intéressant. -Je m’en vais. -Où? A l’adresse que mon père a donné. Bonjour. Bonjour. -Oui. -Nous sommes venus pour le mariage de ce soir. Le mariage? Pas de mariage ici. Ce n’est pas la maison d’Ayse Yilmaz? -Oui, je suis sa mère. -Eh bien, on a dit qu’il y a un mariage. Non, il n’y a pas de mariage ici. Vous êtes venus à la mauvaise adresse. C’est Erkan Demir qui nous l’a donnée. Vous avez parlé avec mon père. Il nous a dit cela. -Ton père? -Oui. Vous êtes les fils d’Erkan?
01:25:28
Oui. Mon père a été décédé il y a quelques jours. Son dernier désir était que nous chantions à ce mariage. Et il vous a envoyé ceci. Est-il mort, Erkan? Nous nous sommes connus il y a 20 ans. Il était venu ici pour jouer dans un hôtel. Et moi je chantait à cet époque-là. Nous avions fait la scène ensemble. Puis il est parti... à Istanbul. On ne s’est pas revus. Plus précisement, je n’ai pas voulu le voir. Vous êtes les fils d’Erkan. Oui. Oui mais... ...il nous a envoyé pour le mariage de votre fille. En réalité... ...ce n’était pas pour le mariage. Que veut dire ce n’était pas pour le mariage. J’ai annulé le concert pour ce mariage. -Je l’ai appelé pour notre fille. -Je n’ai pas compris. Votre fille? -Oui. -Une minute, quelle fille? Notre fille, Erkan et moi. Ayse. Erkan aussi l’a appris il y a deux semaines seulement. J’étais désespérée.
01:27:50
-Je devais l’appeler. Le medecin... -Etes-vous serieuse? Nous avons une demi-soeur? Vous vous moquez de nous? Comment as-tu pu faire cela? Tu vois ce qu’il a foutu. Moi je retourne. Ça doit pas être seulement pour que nous apprenions sa fille. Il doit y avoir une autre raison. Elle a dit qu’elle était désespérée ou quoi. Qu’est-ce que ça peut être? Quand elle a appris qui nous sommes, elle a appelé pour demander de l’argent. Il nous a pris comme un con. -Calme-toi. -Comment je peux me calmer? -Comment es-tu si calme? -Je ne sais pas mais calme-toi! D’accord. Laisse-le partir. Qu’il se calme un peu. -Comment vas-tu? -Je ne sais pas. J’ai acheté le billet pour le vol de ce soir. Si je part maintenant je peux rattraper le concert. Es-tu sûr? Oui. Je ne veux plus de soeur ni de frère à cet âge. Je ne veux pas ce tacot. Tu peux prendre la clé. Tu vas voir la fille? Nous allions voir la suite de la vidéo après être allés à l’adresse. Qu’est-ce que tu attends qu’il dise? Il dirait “J’ai eu une affaire il y a 20 ans... ...vous avez une soeur, prenez bien soin d’elle” Jamais il s’est confronté à rien, il a décampé toujours.
01:29:54
Facile de parler au vidéo ou à la cassette. Il devait nous dire tout à son temps. Et nous lui demanderions le compte. Allez au revoir. Tu vas pas prendre tes responsabilités une fois dans la vie? Comme toujours, tu vas fuir sans te retourner. Tu n’as pas fui? Tu n’as pas fui de tes responsabilités mais tu as fui des gens. Tu t’es caché comme une souris. Dans ton petit monde tu m’as haï chaque jour. Attention à ce que tu dis. C’est pas vrai? Tu m’as reproché toujours de ta bonté. Tu ne l’as pas dit... ...mais tu m’as fait sentir comme si j’étais une bosse pour toi. Tu étais plus qu’une bosse dans ma vie. Tu étais un égoïste gâté qui ne pensait qu’à lui-même. Tu sais pourquoi je t’ai toléré? Parce que tu étais hérité de ma mère. C’est vrai. Elle était seulement ta mère. Tu pouvais pleurer seul pour elle, n’est-ce pas? Quoi? Ne me fais pas le grand-frère, parce qu’on a passé du bon temps. Va. Va t’en. Et ne reviens plus. Je ne le ferai pas. Bonheur à toi et à ta nouvelle soeur.
01:31:45
Hakan. Dis à ta chérie... ...qu’elle me demande un rendez-vous... ...si elle veut écrire quelque chose sur moi. Que dis-tu? Je dis Zeynep. Elle travaille pour le journal où mes photos étaient publiées. L’impresario a envoyé un texto. Tu sais, j’ai vraiment cru que quelqu’un pourrait t’aimer. Mais c’ést trop bien pour un homme comme toi. Maintenant tu es débarassé de la surcharge de ta vie. -C’est où? -A l’aéroport. C’est vrai ça? -Je t’ai donné assez de matériel? -Hakan... Tais-toi. J’avais cru en toi. Tu m’as abusé. L’étoile polaire, les dauphins,... C’était du mensonge? Tu fais cela pour tout le monde? Hakan, je te jure, je ne publierais pas ces photos-là. Je te jure, j’allais te dire. Je n’ai pas pu. S’il te plait... Ne me touche pas. Ou bien, touche-moi, viens. Embrasse-moi si tu veux. Ce n’est pas ton style? Tu n’arranges pas tes affaires comme ça? Tu abuse les hommes. Ne vous inquiétez pas, ils seront là à l’heure.
01:34:07
Je t’ai dit qu’ ils seront là à 3 heures. Pourquoi tu ne m’écoutes pas? Ce n’est pas possible, on ne peut pas avancer de cette façon. 30 minutes pour la scène. M. Ozan, désirez-vous quelques choses? Votre père avait demandé que vous devriez voir cette vidéo... ...si vous ne m’appeliez pas dans le délai demandé. 20 minutes pour la scène. Je sais, vous vous êtes fâchés contre moi. Vous avez raison. Vous avez cru que je vous ai envoyés à un mariage... ...vous avez appris que vous aviez une soeur. Je ne savais pas que j’avais une fille, un mois avant. Il y a 18-20 ans... ...quelques ans après la mort de votre mère, je me mettais sur pied. On cherchait un chanteur pour un hôtel près d’Izmir. Vous étiez trop petits. Je vous ai laissés chez les parents. J’ai connu la mère d’Ayse à ces temps-là. J’avais promis de l’appeler d’Istanbul... ...mais je n’ai pas fait. 20 ans après elle m’a appelé. Elle a dit “je ne t’appelerais pas si tu n’étais pas la seule chance”. Ma fille, votre soeur Ayse est malade.
01:36:44
Elle a le cancer de la moelle osseuse. Les médecins ont dit qu’on pouvait trouver le donneur compatible de la famille. Vous voulez savoir pourquoi je vous le dis de cette façon. Vous dites “pourquoi tu ne nous as pas parlé face à face avant de mourir”. Vous ne refuseriez pas si c’était le dernier désir d’un homme qui mourait. Portez secours à cette fille. Même si vous réalisez mon testament ou non... ...sachez bien que... ...la chose la plus précieuse que j’ai laissé derrière moi, c’est vous. Je vous confie l’un à l’autre. Au revoir. Il a parlé très bien. Ça impressionne. C’est touchant. Que vas-tu faire? M. Ozan, 30 secondes pour la scène. Passagers d’Istanbul, votre bus s’apprête à quitter. -Allo. -Qu’as-tu fait? C’est fini l’histoire? -Pas d’histoire à toi. -Que veut dire pas d’histoire? -Que fais-tu là? -J’ai renoncé à écrire.
01:39:02
Je m’en suis douté quand tu n’as pas appelé. J’ai envoyé Cem. Il va finir ce que tu as laissé. Tu as envoyé Cem? Où as-tu envoyé Cem? Je ne t’avais pas dit où j’étais. Je suis journaliste depuis que tu es née. Viens cherie. Doucement. -Hikmet, pourrais-tu. -D’accord. Doucement. Attends ma puce Attends. Merci Hikmet. Donne-moi. -Hikmet, tiens. -Mais non, Ayse est notre fille. -Hikmet, s’il te plait. -Non merci. S’il te plait. Allez, merci. Viens ma fille. Attends. Je vais l’enlever. Attends. Ma belle fille. Qu’est-ce que les médecins ont dit... ...quand la maladie va arrêter de progresser... ...nous allons laisser les medicaments. Et puis je vais caresser et peigner les cheveux de ma fille comme avant. -Je suis fatiguée maman. -Allez viens. Doucement. Doucement. Pourquoi es-tu revenu? J’ai appris tout.
01:41:20
Excusez-moi, sans vous écouter... Ayse. Ayse. Ma fille. Maman. On est ici depuis des heures et mademoiselle arrive maintenant. -Donne-le moi. -Que fais-tu? -Donne-le.. Donne-moi! -Non. -Donne-le, tu es folle ou quoi? -Attends une minute. -T’as perdu la tête? -Arrête. Tiens. Pas de nouvelle ici, d’accord? Maintenant sors d’ici. Tu te rends compte de ce que tu fais? Tu viens de supprimer ta future carrière. Oui, je suis bien conscient. Tu raconterai quand tu retournerai. Ils sont sortis. Arrête! Ecoute-moi, je vais dire une chose. C’est vraiment important. Peut-être que le journal vendra bien pendant deux jours... ...mais nous ne nous souviendrons pas de tout cela, tu comprends? C’est seulement eux qui vont s’en souvenir.Compris? C’est très important. Ne fais pas ça. C’est parce que la flle est malade. Quoi? J’ai enquêté... ...elle a la leucémie. Elle attend un donneur depuis longtemps. Comme tu veux. Je retourne, tu viens? Viens. Viens, doucement Monsieur, quand les résultats seronts-ils prêts?
01:44:09
Si c’étaient les dépistages généraux, ça durerait longtemps. Comme vous êtes de la famille, on va examiner votre échantillon d’abord. Quand même ça peut durer quelques jours. Pour ce court temps il ne faut pas la garder en observation. Vous pouvez l’emmener à la maison. Ça va? Ayse, je serai dans un hôtel près d’ici. Vous avez mon numéro, s’il y a un cas d'urgence vous m’appelez. Pas besoin d’hôtel, tu peux rester ici. Non merci. Je prépare ta chambre tout de suite. Monsieur, comment sont les résultats? Pourrai-je être donneur? D’abord je dois dire, même pour les membres de la famille... ...ce n’est pas facile d’attraper la pleine conformité dans les tissus. Mais nous allons garder l’espoir et continuer les dépistages. Dans certains cas, on peut trouver d’un autre pays. Mais c’est un long processus. Ayse... ...ne t’en fais pas. Tu as entendu le docteur. Même si ce n’est pas aujourd’hui, après ils trouveront certes quelqu’un. Je crois qu’on a trouvé le tissu approprié.
01:47:57
-Pardon? -Comment? Les résultats sont là. Et le tissu est entièrement compatible. -Maman. -Ma fille. Tu es sauvée. Qui est le donneur? -Ozan? -Oui. Je sais... ...Je ne devais pas m’en aller. Peut-être, nous sommes sa dernière chance. Mais elle aussi est notre dernière chance pour pouvoir être une famille. Mon frère. Viens. Ayse. C’est ton petit frère. Il perd la tête... ...et ne la retrouve plus. -Tu devrai accepter. -Merci. Merci les enfants, merci. Comme ça. Une mesure on attaque avec la batterie. C’était bien. Vous continuez, j’arrive. -Grand-frère. -Ayse. Tu viens le soir, n’est-ce pas? Maman a préparé tant de choses. Si vous ne venez pas, je devrai manger tout. Si Ozan vient nous viendront. Tu le connais, il est en retard comme toujours. Nous avons parlé avec Ozan,... ...au prochain concert nous t’écouterons au premier rang. D’accord?
01:51:42
-D’accord. -Bye bye. Bonjour. Bonjour. Mademoiselle est restée sur la route... ...et elle aura sa voiture dans sept ou dix jours. As-tu demandé à mademoiselle... ...c’est un voyage d’affaires ou c’est pour des vacances. -Elle dit...que... -Tu peux dire au monsieur... ...mademoiselle ne fait plus des voyages d’affaires. Pourquoi je les dis. Dites vous-même. Ma faute. Pourquoi j’essaie de rapprocher ces deux chèvres. Alors... ...ce n’est pas poli de la laisser sur la route. C’est ça. J’ai une grande surprise pour vous. -Maintenant? -Maintenant. -Venez voir. -C’est le moment juste. -Excellente. -Quoi excellente? Je ne peux pas expliquer. C’est extra. -Où nous emmène-t-il? -Viens, viens. J’ai annulé le vol, nous irons avec cette poupée. Comment ça? -Allez. -Très belle. Ça me va? La couleur est super. -Excellente, n’est-ce pas? -C’est très belle.
01:53:58
Avez-vous regardé dans la voiture complètement? Il n’y a rien comme la cassette, le vidéo? Les réparateurs ont dit qu’il y avait, sous le tapis, une... -...boîte fermée et crusté de nacre, mais. -Comment? Je blague. C’est extra, la voiture. -Vraiment. -Mais il faut une dernière touche. Et... ...je te la laisse. “GRACE A MON PERE”

DOWNLOAD SUBTITLES: