The Dark Side of the Web

The Dark Side of the Web

SUBTITLE'S INFO:

Language: French

Type: Human

Number of phrases: 127

Number of words: 2112

Number of symbols: 10754

DOWNLOAD SUBTITLES:

DOWNLOAD AUDIO AND VIDEO:

SUBTITLES:

Subtitles prepared by human
00:33
En même temps qu'Internet a continué de grandir au milieu des années 90, il allait transformer la société à grande échelle. Le plus grand changement étant sous la forme de la communication instantanée. Du moment que vous aviez une connexion internet, vous pouviez parler à n'importe qui sur Terre, à la condition bien sûr qu'il soient eux aussi connectés à l'Internet. A partir de l'an 2000, vous aviez le choix parmi plus de 350 millions de personnes. Le fait est que l'Internet n'était pas conçu avec des principes comme l'anonymat et la confidentialité, donc tout ce que vous faisiez et disiez en ligne peut et, dans beaucoup de cas, sera traqué, enregistré, et traçable jusqu'à vous. Certaines personnes se sentaient très concernées à propos de leur vie privée et au milieu des années 90, c'était le cas du gouvernement fédéral des États-Unis. Une équipe d'informaticiens et de mathématiciens travaillant pour une branche de l'US Navy connue sous le nom de Laboratoire de Recherche Navale, ou LRN commencèrent le développement d'une nouvelle technologie connue sous le nom de routeur oignon. Le routeur oignon permettrait des communications
01:36
anonymes bi-directionnelles où la source et la destination ne peut pas être déterminé par un intermédiaire. Ce fut accompli en créant quelque chose appelé réseau superposé. Un réseau superposé est juste un réseau construit au dessus d'un autre réseau. Ici, Internet. Alors, au lieu d'utiliser l'Internet habituel crypté, aussi connu sous le terme de Web de surface Votre trafic passe à travers le réseau superposé. Maintenant, il y a plusieurs types de réseaux superposés mais un réseau qui utilise la technologie du routeur oignon est considéré comme un dark net. Un dark net peut être atteint que via un logiciel et/ou une autorisation spécifique. Au cas où vous avez du mal à suivre, tout ce que vous devez savoir est que des personnes travaillant pour le gouvernement des USA ont créées un système qui permettrait de communiquer anonymement sur Internet. Seulement, les personnes du LRN se sont vite rendues compte d'une limite majeure. ROGER DINGLEDINE : "Le gouvernement des États-Unis ne peut tout simplement pas lancer un système d'anonymat pour tout le monde et ensuite l'utiliser seulement pour eux car sinon
02:40
à chaque fois qu'une connexion vient de ce système les gens diraient "Oh, c'est juste un autre agent de la CIA qui regarde mon site web !" Si il n'y a qu'eux qui utilisent ce réseau. Donc vous devez avoir d'autres personnes utilisant ce réseau afin qu'ils se mélangent tous ensemble. Donc ce qu'il est en train de dire est que pour que le réseau soit vraiment anonyme, il doit être disponible pour tout le monde et non juste pour le gouvernement des USA. Donc le LRN fut forcé de lâcher leur système de routeur oignon au public. La technologie fut finalement sorti en licence open source et devint TOR. TOR signifie Le Routeur Oignon c'est le logiciel que vous devez télécharger pour pouvoir accéder à ce réseau de routeurs oignons. Aujourd'hui, des millions de personnes à travers le Globe utilisent TOR pour une multitude d'utilisations, de l’innocent surf quotidien aux activités criminelles. Et alors qu'il est le plus populaire, TOR est un dark net parmi d'autres. Ensemble, ils forment le dark web. Par conséquent, le dark web forme une petite
03:41
partie du deep web. Le deep web est tout ce qui est sur le web et qui ne peut pas être trouvé par les moteurs de recherche. Le deep web ne ressemble pas au dark web puisque la plupart d'entre nous utilise le deep web tout le temps. Si vous cliquez sur ce lien, vous trouverez une vidéo non répertoriée sur ma chaîne. On peut considérer ce lien comme du contenu du deep web. Je sais que c'est un peu décevant, mais, ouais, cette vidéo existe sur le deep web simplement parce qu’aucun moteur de recherche ne peut la trouver. D'autres exemples de contenu deep web incluent les banque en ligne, Netflix, la web messagerie, les pages dynamiques, les bases de données, et tout ce qui est protégé par un mot de passe. Comme vous pouvez imaginer, le deep web a bien plus de contenu que le web de surface. Combien en plus ? Eh bien, on ne sait pas, parce que par sa nature propre il est quasi-impossible de le déterminer. Un document de 2001 estimait que le deep web est 500 fois plus grand que le web de surface mais, encore une fois, cette estimation a plus d'une décennie. Tout ce dont on peut être sûr
04:45
c'est que le contenu du deep web constitue la vaste majorité du contenu sur le world wide web. Donc, pour résumer. Le web de surface est le contenu qui peut être indexé par les moteurs de recherche. Le deep web est le contenu qui ne peut pas être indexé par les moteurs de recherche. Et le dark web est une fraction du deep web, constitué de nombreux dark net requérant des logiciels et/ou autorisations spécifiques pour y accéder. Okay, nous savons ce qu'il y a dans le web de surface et nous savons ce qu'il y a dans le deep web. Mais qu'est-ce qu'on trouve sur le dark web? Plus précisément, le dark net connu comme TOR. Comme cité précédemment, vous pouvez utiliser TOR pour presque tout. Surfer sur le web, vérifier vos e mails, poster sur des forums, messagerie instantanée, vidéos YouTube, tout ce que vous voulez. Mais l'aspect du dark web vient sous la forme de services cachés. Un service caché est essentiellement un site qui ne peut être accessible uniquement via TOR et l'adresse d'un service caché se terminera toujours par .onion. Donc si j'essaie d'accéder au service caché en utilisant Google Chrome, rien ne se passe. On peut y accéder
05:50
uniquement en utilisant un logiciel précis comme le moteur de recherche TOR. C'est le dark web. Bien, un site sur le dark web. Ce site précis est connu sous le nom de The Hidden Wiki et tente de lister publiquement le plus de services cachés possible. Facebook fait fonctionner un service caché. Le moteur de recherche DuckDuckGo en est un autre. Mais je n'irai pas plus loin parce qu’il y a définitivement un côté plus sombre du dark web. L'anonymat attire une vaste variété de personnes et peut être utilisé dans des buts licites, ou illicites. En octobre 2013, le FBI a démantelé un marché de drogues en ligne connu sous le nom de Silk Road. Le site était actif depuis début 2011 pour un revenu total estimé à 1,2 milliard de dollars. Les informations à propos du Silk Road sortirent le dark web de l'ombre et juste sous l’œil du public. Ce graphique montre le trafic quotidien sur le réseau TOR avant que
06:51
Silk Road fut mentionné dans les médias traditionnels. Là, après. Seulement quelques mois après que Silk Road fut interrompu, les ex-administrateurs du site ont lancés Silk Road 2.0. Mais, fin 2014, le FBI arrêta les administrateurs et le second marché fut démantelé aussi. Quelques heures après, Silk Road 3.0 fut lancé et, de toute évidence, la spirale infernale continue. Et gardez à l'esprit que Silk Road est juste un site parmi tant d'autres. Vous pouvez trouver plusieurs autres sites comme celui-ci, vendant toutes les drogues illégales imaginables, et bien plus. Le FBI affirma aussi que le propriétaire du site Silk Road a tenté d'assassiner 6 personnes en utilisant des services de tueur à gages sur le deep web. Alors que ces assassinats sont peu probablement survenus ces sites peuvent bel et bien être trouvés sur le dark web. Le seul problème étant le manque d'évidence. N'importe qui peut créer un site sur le dark net, déclarant n'importe quoi pour n'importe quelle raison.
07:57
Surtout si il y a de l'argent en jeu. Un site web a été récemment piraté et plusieurs e-mails des administrateurs suggèreraient que le site web serait en effet une arnaque pour gagner de l'argent. Un message dit : "Nous recevons des commandes pour tuer des personnes de partout dans le Monde, mais notre site est faux et nous n'avons aucun tueur à gages. Nous transmettons les ordres à la police où les cibles sont situées." Et dans un autre e-mail, ils disent franchement : "... Ce site web existe pour arnaquer les criminels." Encore une fois, cette supposée escroquerie pourrait être feinte aussi, alors il n'y a aucun moyen d'en être certain. Malheureusement, le dark web a des extrêmes bien plus pervers et repoussant. Plusieurs sites web contiennent des formes variées de torture sexuelle et de cruauté animale. Et les sites de pornographie infantile sont un énorme problème sur le dark web. Un site nommé Lolita City qui a maintenant été démantelé contenait plus de 100GB de photos et vidéos et avait environ 15 000 membres.
09:00
Un autre site web nommé Playpen, stoppé par le FBI en 2015, pourrait être le plus grand site de pédo-pornographie sur le dark web entier avec plus de 200 000 membres. Il y a une sorte de légende urbaine appelée pièces rouge. Une pièce rouge est une diffusion en direct d'une personne en train d'être torturée et/ou assassinée pour le divertissement des autres. Prétendument, les visionneurs pourraient interagir en écrivant des instructions. Encore une fois, il n'y aucune preuve que ça se soit vraiment produit mais le mythe persiste. Il n'y a pas si longtemps de cela, un lien en .onion apparu sur plusieurs forums qui vous emmenait sur une page annonçant qu'une diffusion en direct de red room commencerait bientôt. Les victimes étaient supposément des terroristes de l'EI capturés, et les condamnés étaient promis à des heures de torture. Cependant, la première heure serait familiale. Vous savez, pour tous les enfants qui restent éveillés tard pour regarder une personne se faire brutalement assassiner en direct sur le dark web. Après beaucoup d'attente morbide, la diffusion en direct commença et les spectateurs furent accueilli par une assiette de bacon.
10:11
Les médias traditionnels voudraient vous faire croire que la surface du web n'est qu'une fine couche au dessus d'un énorme réseau criminel sous-terrain mais ça ne pourrait pas être plus éloigné de la vérité. Et il n'est pas étonnant qu'ils confondent fréquemment le dark web avec le deep web qui est lui, beaucoup plus grand. Une récente étude en 2016 montra que, sur 2 723 sites actifs terminés par .onion sur le réseau TOR, 1 547 contenaient des contenus illicites. Soit plus de la moitié. Cela inclus les contenus pornographiques, drogue, blanchiment d'argent, cyberterrorisme, tueur à gages, trafic d'armes, etc. Mais seulement 3 à 6 % de tous les utilisateurs de TOR utilisent véritablement ces services cachés. Donc seulement 3 à 6% des personnes utilisent le dark web. La grande majorité utilise TOR seulement afin de protéger leur vite privée et pour naviguer sur le web de surface anonymement et n'ont jamais visités un site terminé par .onion.
11:12
Alors qu'il ne fait aucun doute sur le fait que le dark web contienne les plus horrifiques contenus sur le web entier, il n'est pas aussi étendu que certains voudraient qu'il soit. Okay, alors voici une question... Comment empêchez-vous des criminels d'utiliser ces services tout en les autorisant aux citoyens honnêtes désireux de protéger leur vie privée ? La réponse est simple : vous ne pouvez pas. Vous ne pouvez pas restreindre quelque chose qui, par nature, se veut non restrictif. C'est le problème avec l'anonymat. N'importe qui peut faire ou dire n'importe quoi et nous n'avons pas d'autres choix que de prendre le bon et le mauvais. Même si les autorités ont la capacité d'éteindre le réseau tout entier, ils ne le voudraient pas. Parce que le gouvernement américain a besoin de TOR autant que n'importe qui d'autre. Souvenez-vous, ils ont créés cette technologie Et ils ne l'ont pas conçus dans le but de le laisser aux civils gratuitement. Il a seulement été livré au public car l'usage public est une partie essentielle de ce qui
12:17
rend TOR anonyme. Cela nous ramène directement à ceci : ROGER DINGLEDINE : "... Le gouvernement des États-Unis ne peut tout simplement pas lancer un système d'anonymat pour tout le monde et ensuite l'utiliser seulement pour eux car sinon, à chaque fois qu'une connexion vient de ce système les gens diraient "Oh, c'est juste un autre agent de la CIA..." Qui finance d'après-vous le projet TOR ? En 2007, 100% du financement du projet TOR venait du gouvernement américain. En 2008, 86%. En 2009, 90%. En 2010, 94%. En 2011, 78%. En 2012, 81%. En 2013, 94%. Un agent du gouvernement travaillant sous couverture a autant besoin d'anonymat en ligne qu'un terroriste, pédophile ou lanceur d'alerte. C'est tout le monde ou personne. C'est la triste vérité.

DOWNLOAD SUBTITLES: