ENG SUB《陈情令 The Untamed》EP28——主演:肖战、王一博、孟子义

ENG SUB《陈情令 The Untamed》EP28——主演:肖战、王一博、孟子义

SUBTITLE'S INFO:

Language: French

Type: Human

Number of phrases: 465

Number of words: 2461

Number of symbols: 11403

DOWNLOAD SUBTITLES:

DOWNLOAD AUDIO AND VIDEO:

SUBTITLES:

Subtitles prepared by human
02:01
Épisode 28 Tu as encore des idées irréalistes ! Peut-on le encore le considérer comme un humain ? Quelle différence a-t-il avec toutes les marionnettes que nous avons tuées ? Wei Wuxian, as-tu vraiment...? Jiang Cheng, toi aussi tu me suspectes d'avoir pris le dernier morceau du Fer Yin ? Même s'il n'est pas un pantin, comment peut-on le distinguer des autres ? Tu veux lui rendre sa conscience alors que c'est pratiquement impossible. Oui. Je pense aussi que c'est difficile. Mais je me suis vanté auprès de sa sœur que j'y arriverais. Chacun d'entre eux croit que je peux le sauver. Je leur dois cette faveur ou la honte s'abattra sur moi. Qu'est-ce ce que tu fais ?! Ce que je fais ? Je te retourne la question ! Wei Wuxian, comme tu es prétentieux. Que faîtes-vous tous les deux ? Wen Qing. S'il te plaît, attends dehors. Ne t'inquiète pas. Je suis là. Wei Wuxian j'ai été poussé dans mes retranchements à cause de toi. Dernièrement, les grands et petits clans m'ont confronté sans cesse à la Tour des Carpes Dorées. Ils veulent tous une explication. Donc j'ai dû venir ici. Quelle explication ?
03:59
Cette affaire est classée. Ces superviseurs ont fait tuer Wen Ning. Il les a tués en retour. Une vie pour un meutre, de l'argent pour une dette. Appelons ça une fin. Ils ont cru que Wen Ning était mort. Appeler ça une fin ? Impossible ! Sais-tu combien de paires d'yeux vous espionnent, toi et ton amulette ? Si tu leur donnes l'opportunité, ils ne te laisseront pas partir même si tu es dans le vrai. Tu l'as dit. Je ne serais jamais dans le vrai, même si c'est la vérité. Que puis-je faire d'autre, si ce n'est rester ici ? Quoi d'autre ? Bien sûr qu'il y en d'autres solutions. Le seul moyen de réparer ça est d'en finir par nous-même avant que les autres sectes n'agissent. Qu'est-ce que tu veux ? Tu viens avec moi et livres tous ces gens. Tu te moques de moi ? Si je les dénonce, leur seul issue sera d'être tués. Après être allé si loin, tu te soucies encore de leur fin ? Jiang Cheng ! Écoute-toi parler. Retire-ça. Ne me force pas à te frapper. N'oublie pas qui a ramené les corps d'oncle Jiang et de Madame Yu ! Qui a ramené les cendres au Port au Lotus !
05:19
Et qui nous a protégé quand Wen Chao nous chassait ! Wei Wuxian ! Ce devrait être moi qui devrais te frapper ! Oui, ils nous ont sauvés. Mais pourquoi ne comprends-tu pas que les survivants de la Secte Wen sont les cibles de la haine de tout le monde. Tant que ton nom est Wen, alors tu es coupable ! Et ceux qui les protègent, sont considérés comme des opposants ! Tout le monde déteste les Wen et espère qu'ils auront une fin misérable. Les défenseurs de la Secte Wen s'opposent au reste du monde. Personne ne les défendra. Personne ne prendra ta défense ! Je n'ai pas besoin que l'on prenne ma défense. Pourquoi es-tu aussi têtu ? Si tu ne peux pas le faire, pousse-toi. Je vais le faire. Wei Wuxian, ne comprends-tu pas ? Aux yeux des quatre sectes principales, tu es un héros étrange, un épéiste bizarre, un être puissant qui surpasse les autres. Mais une fois que tu es en désaccord avec eux, tu deviens un fou, un être sans morale, qui cultive la voie démoniaque. Tu pensais que tu pouvais être libre, insouciant, sans contraintes. Il n'y a jamais eu un tel précédent. Jamais ? Alors, je le serai !
07:00
Wei Wuxian, ne vois-tu donc pas la situation ? Dois-je le dire à haute voix ? Si tu persistes à les protéger, alors je ne serais plus capable de te défendre ! Si tu ne peux plus me défendre, alors bannis-moi. Bannis-moi. Dis au monde, que j'ai déserté. À partir de maintenant, peu importe ce que je ferais, ça ne concernera plus la secte Yunmeng Jiang. Wei Wuxian, dis-moi, pourquoi fais-tu ça ? Jiang Cheng, je vais te dire la vérité. S'il n'y avait pas Wen Qing et son frère, pour n'importe qui, je ferais exactement le même choix. Wei Wuxian, ne peux-tu pas t’empêcher de jouer au héros ? Ne pas être célèbre va-t-il causer ta mort ? Ma mère avait raison. Tu n'apportes que des problèmes à ma famille. Accomplir l'impossible. Tu comprends la devise de la Secte Jiang. Tu la comprends mieux que moi. Mieux que nous tous ! Alors battons-nous en duel. A-Yuan. Ça suffit. Arrête de manger. Grand-mère. J'en veux encore.
09:49
J'ai faim. Sois gentil, A-Yuan. À l'aube, nous irons chercher des fruits. J'ai faim. Tiens. A-Yuan. Prends-ça. Mademoiselle Qing, tu ne te sens pas bien aujourd'hui ? Tu n'as pas beaucoup mangé. Tu devrais le garder pour toi. Je vais bien. A-Yuan est un enfant. C'est vrai. A-Yuan doit beaucoup manger. Ceux-là sont pour A-Yuan. Tiens, c'est de la part de grand frère. Quatrième oncle, Oui. distribue le reste à tout le monde, s'il te plaît. D'accord. Tenez. Quand les plantations auront grandies, nous pourrons arrêter de pêcher et cueillir des fruits tous les jours. Et A-Yuan sera rassasié chaque jour. Oui. C'est inattendu que dans une telle zone sauvage de la nourriture puisse grandir. Nous pouvons descendre de la montagne pour acheter des graines et des légumes. Descendre de la montagne ? Pouvons-nous le faire ? Mieux vaut attendre un peu, le temps que ça se calme. Grand-mère a dit que celui-là est doux. Je ne sais pas pourquoi mais aujourd'hui les fruits sont particulièrement doux. En veux-tu un morceau ?
12:02
Même s'il est jeune, A-Yuan mange beaucoup. Il presque mangé tous les fruits. C'est le dernier. Tu ne le veux pas ? Bien. Wei Wuxian, tu devrais partir. Partir ? Et où ? Là d'où tu viens. Je suis satisfaite de la situation actuelle. Aussi longtemps que A-Ning est à mes côtés, c'est suffisant. Tu ne devrais plus t'inquiéter pour lui. Qu'il reprenne conscience, dépend entièrement de lui. Nous sommes presque installés. Je vais m'occuper du reste. Tu viens de la Secte Jiang après tout. Pas comme nous. Wei Wuxian, tu devrais partir. Tu... Quoi ? Tu as dis que tu n'en voulais pas. Wei Wuxian ! Quoi ? Je n'en mange plus. Je n'en mange pas plus, d'accord ? Tiens. Finis-le. Wen Qing. Je l'ai dit. Je vais ramener Wen Ning à la normale. Je vais réussir. Si tu es là pour me convaincre, n'essaie pas. Jeune Maître Jiang, ce peigne... Je crains de ne pouvoir le garder. À ce moment là, pourquoi n'es-tu pas venue me trouver à Lanling ? Si tu étais la première personne que j'avais rencontrée à Lanling,
16:23
m'aurais-tu aidé à sauver A-Ning sans hésiter ? A-Ning. Notre rencontre avec Wei Wixian est-elle une chance, ou un malheur ? Grande sœur. - Ça fait mal. - A-Ning. Grande sœur. - Ça fait mal - A-Ning. - A-Ning ! - Grande soeur. Tout va bien, je suis là. Je suis là. A-Ning ! Ça fait mal. Tout va bien, A-Ning. A-Ning ! A-Ning ! Grand sœur. N'aie pas peur. - N'aie pas peur. - Ça fait mal. A-Ning ! A-Ning ! Jiang Cheng, putain ! Tu n'avais pas besoin d'être si impitoyable ! Chef de Secte. Faîtes passer mes paroles à tous les clans. Wei Wuxian a déserté et s'est rebellé contre tous les clans. Il est donc banni de la Secte Yunmeng Jiang. Chef de Secte, Da Shixiong a-t-il vraiment... ? À partir de maintenant, Wei Wuxian et la secte Yunmeng Jiang ne seront plus jamais associés ! A-Xian ! A-Xian ! A-Xian ! A-Xian ! A-Xian ! Où vas-tu ? A-Xian ! Reviens ! A-Xian ! Xian Xian ! A-Xian !
26:54
A-Xian ! A-Xian ! A-Cheng ! Regarde A-Xian ! Il va dans la mauvaise direction. Tu dois le ramener. A-Cheng. A-Xian ! Reviens, A-Xian ! A-Xian ! Mademoiselle Jiang. Mademoiselle Jiang. Êtes-vous là ? Mademoiselle Jiang. Mademoiselle Jiang, êtes-vous là ? Oui. Que se passe-t-il ? Madame Jin souhaite vous voir. Mais mon frère est rentré. Le Chef de Secte Jiang n'est pas encore arrivé. Je vois. S'il vous plaît, dites à Madame Jin que je dois me changer. Je serai prête bientôt. Compris. Bien, tu es là. J'ai racheté les pommes de terre. Dis à tout le monde de les planter demain. Ne me regarde pas comme ça. Je les ai déjà payées. Il est grand temps d'abandonner tes radis. Ah oui ! J'ai aussi acheté de la viande. Tu peux commencer à cuisiner pour que tout le monde en mange ce soir. Qu'est-ce que tu fais ? Un homme et une femme ne devraient pas être si intimes de manière indécente. Tu as fais ça soudainement, tu m'as fait peur. Bien, bien. Je sais que tu veux soigner ma blessure. Mais je vais bien.
29:21
Tu vois. Mais si continues de retarder la cuisine je pourrais ne pas être bien. Je vais mourir de faim. Où vas-tu ? Les échanger contre des radis. N'avais-je pas demandé à ce que personne ne vienne ici ? Jeune Maître Jin. Tu peux t'approcher. Oui. Je ne voulais pas vous déranger. Désolée. Madame Jin m'a demandé de venir ici. Pas de problème. J'aimerais vraiment rentrer au Port aux Lotus. Jeune Maître Jin, excuse-moi. Mademoiselle Jiang ! Je sais qu'ici ce n'est pas le Port aux Lotus. Mais je... Mais je suis prêt à construire un autre Port aux Lotus pour toi. Mademoiselle Jiang. Zixuan. [= Un mois plus tard] Selon moi, ce Patriarche de Yiling est un fléau. Qui ne serait pas d'accord ? Vous savez quoi ? Le tombeau ancestral de la famille voisine de ma grande tante a été fouillé. C'est sûrement lui ! Écoutez-ça ! J'ai entendu dire qu'il utilisait ces corps pour en créer des pantins. Terrifiant !
34:47
À la Voie du Qiongqi, il a même transformé quelqu'un en pantin, et il a tué une douzaine de personnes. Ce pantin était un survivant de la Secte Wen. Depuis, les gens l'appellent le Général Fantôme. Mais après l'affaire de la Voie du Qiongqi, personne ne sait où est allé le Général Fantôme. Où peut-il être ? Il fait probablement le mal avec le Patriarche de Yiling. Vous ne connaissez que la moitié de l'histoire. Les capacités terrifiantes du Patriarche de Yiling vont bien plus loin que de créer des pantins. Ses tours immondes ne sont rien d'autre qu'une abomination. Je vais vous dire. Il a déterré ces corps pour casser leurs os et sucer leur moelle pour améliorer l'efficacité de ses sorts. Si la secte Yunmeng Jiang ne l'avait pas adopté et élevé, Wei Ying n'aurait été qu'un médiocre mendiant vivant dans la rue.
35:58
Il a déserté sa secte, et blessé le jeune Chef de Secte Jiang. Les traîtres tels que lui, devraient être tués dès qu'ils sont attrapés. - C'est vrai ! - Oui ! - Oui ! - Il devrait être tué ! Ce genre de personne doit être tué ! - Oui ! - Il mérite la mort ! Étrange. Qui était cet homme ? Pourquoi m'a-t-il regardé comme ça ? Lui dois-je de l'argent ? Excusez-moi, elle est germée. Qu'est-ce que vous voulez ? Une baisse de prix. Pas question. Vous pouvez prendre celles qui ne sont pas germées. J'en ai juste pris une au hasard et elle est germée. Ça veut dire qu'il n'y en a pas beaucoup de bonnes. Vous voyez. C'est toi qui est malchanceux. Ne peut-on pas en discuter ? Non. Laissez tomber. Ça ne vaut pas la peine d'acheter. En choisir une et voir qu'elle est germée. Je pourrais m'empoisonner avec ça. N'est-ce pas, A-Yuan ? A-Yuan ! A-Yuan ! A-Yuan ! Que se passe-t-il ? Que fait cet enfant ? Que se passe-t-il ? Un petit garçon qui pleure beaucoup. A-t-il été grondé par son père ? - Comment le père peut-il... - Ce n'est pas moi. Tout le monde, écoutez ! Regardez. C'est son père. Il doit être son père. Regardez ce nez. C'est son portrait craché.
38:01
Ils ont le même, n'est-ce pas ? Qu'en pensez-vous ? - Oui. - C'est vrai. Cet homme est si froid. Regarde comme il pleure. A-t-il été grondé par son père ? Il ne sait même pas comment le réconforter. Il le laisse juste pleurer par terre. Comment as-tu pu devenir père ? Si jeune. C'est probablement la première fois que tu es père, hein ? Moi non plus, je n'y connaissais rien. Et quand ma femme a donné naissance à d'autres enfants, j'ai tout compris ! Élever un enfant, ça s’apprend doucement. Petit. Où est ta mère ? Petit. Ne pleure pas. - Petit. - Où est sa mère ? Où est sa mère ? - Où est-elle allée ? - Ce père ne fait rien. Où est allée sa mère ? Lan Zhan ! Qui est cet homme ? Je ne sais pas. Partez, il n'y a rien a voir. Retournez à vos occupations. Partons Viens. Venez voir mes marchandises ! Lan Zhan, quelle coïncidence. Pourquoi es-tu venu à Yiling ? Une chasse nocturne. Je suis de passage. Cet enfant... Cet enfant... C'est mon fils. Bon, Lan Zhan. Qu'est-ce que tu as fais ? Pourquoi pleure-t-il ? Je n'ai rien fait. J'ai compris. Lan Zhan, même si tu a un beau visage, tu as toujours l'air d'être en colère. Cet enfant est encore jeune. Il ne peut pas distinguer la beauté de la laideur.
40:01
Donc quand il pose les yeux sur quelqu'un comme toi, il va définitivement pleurer. Lan Zhan, regarde. Venez voir ! Jouets à vendre ! - Venez voir ! - A-Yuan. Jouets à vendre ! Viens voir. A-Yuan. - Petit... - Regarde, n'est-ce pas joli ? Oui. N'est-ce pas ? Viens. Regarde. Tu aimes ? - Oui ! - Oui ? Tu aimes vraiment ? Tenez, Monsieur. On y va. Wei Ying. Pourquoi ne l'as-tu pas acheté ? Pourquoi aurais-je dû ? Tu lui as demandé s'il l'aimait. Cela ne voulait-il pas dire que tu allais l'acheter ? Demander est demander, acheter est acheter. Qui a dit qu'on devait acheter obligatoirement ? Lequel veux-tu ? Venez voir ! Parmi ceux-là, lequel veux-tu ? Venez ! Venez voir ! Bijoux à vendre ! Pour adultes et enfants ! Venez voir ! Bonjour, que voulez-vous ? Lan Zhan, félicitations ! Il t'adore. Il étreint la jambe de ceux qu'il aime et ne les laisse plus partir. Et si tu abandonnais ta chasse nocturne, pour qu'on aille manger ensemble ? Manger ? Ne sois pas si froid. Tu viens rarement à Yiling. Et on s'est croisés.
42:14
Parlons du bon vieux temps. Allons-y. Je t'invite.

DOWNLOAD SUBTITLES: