[Eng Sub] แค่เพื่อนครับเพื่อน BAD BUDDY SERIES | EP.3 [1/4]

[Eng Sub] แค่เพื่อนครับเพื่อน BAD BUDDY SERIES | EP.3 [1/4]

SUBTITLE'S INFO:

Language: French

Type: Human

Number of phrases: 204

Number of words: 1214

Number of symbols: 5864

DOWNLOAD SUBTITLES:

DOWNLOAD AUDIO AND VIDEO:

SUBTITLES:

Subtitles prepared by human
00:00
Cette série a été produite en conformité avec les mesures de prévention des maladies en vertu du décret d'urgence de l'État. Les personnages, actions, usages et événements de cette série sont fictifs et créés uniquement à des fins de divertissement. Ils ne sont pas destinés à inciter ou promouvoir un quelconque comportement contenu dans la série. La prudence des téléspectateurs est de mise. Toi ! Tu vis ici ? Ne me dis pas que c'est... Ouais. C'est aussi mon dortoir. Nos mains ont glissé. La mère de Pran était furieuse. Elle l'a transféré ailleurs. Je vais déménager. Non, je ne pars pas. Va-t'en ! Je reste ici. (Tu as oublié qu'on ne pouvait pas se battre ici ?) (Quiconque se bat ici sera banni par les aînés.) Vas-y doucement. C'est tellement dur. Je me demande comment Fongbeer arrive à composer chanson en une heure. Arrête d'utiliser ta tête. Parfois, mieux vaut utiliser son cœur. Fais ressortir tes sentiments profonds.
01:42
Prenons l'exemple de Pat Klear. Elle raconte des moments de sa vie à travers ses chansons. Et elles sont superbes. Ma vie n'est pas aussi riche que la sienne. Je peux te l'emprunter ? Remémore-toi tes souvenirs. N'as-tu jamais eu un amour secret auparavant ? Fais chier ! Qu'est-ce qu'il y a ? J'ai oublié mon médiator. Donne-moi ta carte d'étudiant. Pourquoi ? Fais-le, c'est tout. Hé ! Qu'est-ce que tu fais ? Je te fais un médiator. Es-tu fou ? C'est ma carte d'étudiant. Hé ! Je veux une nouvelle carte. J'ai l'air ridicule là-dessus. Tu es fou. Le seul, beau et unique médiator au monde. Arrête de le regarder. Continue à jouer. Quand tu craques pour quelqu'un, ton cœur bat la chamade. Et quand tu y penses, tu ne peux pas t'empêcher de sourire. Ce n'était pas un sourire. C'était quoi alors ? C'était... Faut que j'y aille. Rends-le-moi. Je t'enverrai la chanson plus tard.
06:08
- Trois raviolis, s'il vous plaît. - Bien sûr. Excusez-moi. Puis-je m'asseoir à votre table ? Soupe de nouilles au porc rouge avec trois raviolis sans ail. Mange. Il est tard. Personne ne risque de nous voir. Fini de mâcher avant de parler. Pourquoi trois raviolis ? Ton numéro fétiche ? Deux, ce n'est pas assez et quatre, c'est trop. Mange en silence, veux-tu ? Je fais savoir au chef que j'aime sa cuisine. Tu es toujours bruyant, peu importe ce que tu manges. Au moins, je ne suis pas aussi difficile que toi. Incapable de manger si une baguette est plus courte que l'autre. Ça me regarde. Tu viens de fourrer ton nez dans mes affaires. Tu as l'habitude de fouiner dans les affaires des autres ? Fouineur. Tu fais le fouineur là maintenant. Tiens. Reprends-le. C'est tout ? Tu n'es pas marrant. Prends-le. Je suis rassasié. Tu n'as pas besoin de m'attendre. Je ne t'attends pas. Je n'ai juste pas encore payé. Pour deux bols. 100 bahts. C'est moi qui régale. Merci. Dépêche-toi.
09:28
Je m'impatiente. [Temporairement hors service. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée]. Faisons la course. Celui qui atteint sa chambre en premier gagne. Quelqu'un comme moi n'a pas besoin d'entrer en compétition avec toi pour quoi que ce soit. Pran ! J'ai gagné ! Qui a dit que je faisais la course avec toi ? Et qui a couru si vite au point que son visage devienne pâle ? C'est ce qu'on appelle une peau rose et claire. C'est toi qui as l'air terne. Es-tu en train de mourir ? Je vais bien. Tout va bien. Tu peux le partager ? Donne-m'en. Pas question ! Achètes-en un pour toi. C'est si rafraîchissant. Bien, garde-le ! Si tu veux une revanche, tu peux frapper à ma porte quand tu veux. Mais si je te manque, ne frappe pas. Entre directement. Okay ? Crétin. Salut. Merde ! Qui vous a fait ça ? On te le dira plus tard. Laisse-nous entrer d'abord.
13:16
Venez, entrez. Merde ! Qu'est-ce qui s'est passé ? Il vous est arrivé quoi ? Racontez-moi. Merci. Ça va ? Aïe ! Ne me frappe pas. On a essayé de se retenir comme tu l'as suggéré. Mais c'est eux qui ont commencé. Puis la bagarre a éclaté. Cette fois-ci, on n'a pas commencé. C'est eux qui ont commencé. De tous les endroits où se battre, vous avez choisi de vous battre devant une caméra de surveillance. Préparez-vous à ce qui va arriver. Pas besoin de me le balancer au visage. Toi, tu es tiré d'affaire ce coup-ci. Tu crois ? Je vais être banni du concours de musique à cause de ça. Concours de Musique, de mes deux ! Comment allez-vous ? Regardez-vous. Est-ce que ça va ? Ça fait si mal que ça ? Vous avez l'air mal en point. Si vous n'êtes pas impliqué dans l'incident d'hier soir, veuillez partir. J'ai essayé de vous défendre. Le mieux que j'ai pu demander, c'est de ne pas avoir de probation académique. Mais vous devrez prendre en charge les frais de reconstruction de l'abribus.
14:56
Mais, Professeur, ce sont ces gars-là qui nous ont embêtés en premier. Pourquoi sommes-nous les seuls à être punis ? Car c'est vous qui avez commencé. Voici la facture détaillée. Professeur, où vont-ils trouver cet argent ? Fallait y penser avant de donner le premier coup. Débrouillez-vous pour que ce soit fait avant la fin du mois. Fais chier ! Doucement. Calme-toi. Mon père vend ces matériaux. Je vais lui parler. Je pense que nous pourrons économiser un peu. Ce n'est pas toi qui devrais faire face à ces problèmes. Ils devraient aussi en prendre la responsabilité. [Juste un ami] J'ai besoin de 50 ampoules et de 30 luminaires. Okay. Merci. Mes parents ne sont pas là. Qu'y a-t-il ? Peux-tu vérifier si vous avez ces articles en stock ? Ils sont en rupture de stock dans mon magasin. Bien sûr. Je peux aussi te faire une remise. Tu en as besoin pour l'événement de la faculté ? [Juste un ami] Tu avais promis de le laisser tranquille mais tu n'as pas pu le faire.
17:08
Quel homme ! Je n'y suis pour rien. C'est Korn. Comment tu l'as su ? Pran est venu demander des tarifs pour des articles pour construire cet abribus que vous avez détruit. Tu as tout faux. C'est eux qui ont commencé la bagarre. De plus, la punition a été décidée par le conseil de l'université, pas par moi. Peu importe. Fais ta propre lessive. C'est quoi ton problème ? À quoi joues-tu au juste ? Tu ne réponds pas à mes appels. Tu veux peut-etre que je crie pour que tes parents puissent entendre ? Prends-la. Vas-y. Ne sois pas irrationnel. De quoi ? À propos de cet abribus. Ce sont tes amis qui ont commencé la bagarre. Ce n'était pas la faute des miens. S'ils n'avaient pas posté cette vidéo, mes amis n'auraient jamais pété les plombs. Quelle vidéo ? La vidéo où vous vous en preniez à Wai dans un bar. Tes amis l'ont mise en ligne. Je n'étais pas au courant de la vidéo. Tu joues l'idiot maintenant ? Mais sur cette vidéo, tu avais l'air si heureux. C'est quoi ce délire ? J'ai supprimé la vidéo. Pourquoi tu me le dis ?
19:43
Je voulais juste t'aider. Ne t'approche plus de moi.

DOWNLOAD SUBTITLES: