The Jungle Book (1942) Action, Adventure, Family Color Movie

The Jungle Book (1942) Action, Adventure, Family Color Movie

SUBTITLE'S INFO:

Language: French

Type: Human

Number of phrases: 773

Number of words: 5704

Number of symbols: 26242

DOWNLOAD SUBTITLES:

DOWNLOAD AUDIO AND VIDEO:

SUBTITLES:

Subtitles prepared by human
00:23
LE LIVRE DE LA JUNGLE Regardez ce beau vieillard ! Quel noble visage. L'Inde est peuplée de vieillards, Maîtresse. Mais aucun ne ressemble à l'homme au turban jaune. Il ressemble à St Jean-Baptiste. Maêtresse, vous parlez du conteur ? Croyez-vous que ces géants silencieux sont pacifiques ? Ils observent juste une trève avec les hommes. Mais moi, qui ait vu ces cimes baignées de sang, je pourrai vous conter l'une de leurs histoires pour quelques pièces. Ou pour un bol de riz ? Que ferez-vous de mon image ? Je la garderai en souvenir de l'Inde. En vérité, vous souviendrez-vous de toute l'Inde avec cette image ? Non, je vous donnerai à lire le Livre de la Jungle par mes yeux. Pour commencer, vous devrez imaginer le silence, un silence si vaste que jamais vos oreilles n'en ont entendu. Des arbres comme des piliers, un épais tapis d'herbe en dessous. Alors que vous avancez, sous la coupole du ciel peuplée d'oiseaux, des murmures inquiets montent des bois.
03:34
Ce sont des mangeurs d'herbe dans un monde carnassier. Tôt, les faons apprennent la leçon : leurs pattes à ne faire aucun bruit, leurs yeux à voir dans l'obscurité, leurs oreilles à épier le léopard qui sort de sa tanière. Mais le léopard, qui vit par la loi de ses griffes et de ses canines, tue et mange à sa faim... et jamais ne tue juste pour tuer ! Une loi qu'enfreignent tous les hommes, qui est suivie par toute la jungle. Voilà les seigneurs de cette jungle, la horde de Hati, qui silencieusement suit sa trace. Des mangeurs d'herbe dans un monde carnassier. Mais ce sont les loups les vrais chasseurs de la jungle. Ils chassent toujours en meute, avec le plus grand respect pour les lois de la chasse et de la jungle. Trois compagnons des bois qui se disputent et se battent afin d'élire le plus fort en tant que chef. Le peuple de la jungle prétent que l'ours Balu est le plus sage de tous. C'est lui le maître qui enseigne aux autres la loi de la jungle. Il en existe un qui ne connaît aucune loi.
06:16
Le gardien du marais. Le crocodile ! Avec sa gueule cachée sous la surface et le désir malin dans son coeur froid d'entrainer vers les profondeurs ceux qui s'aventureraient sur les bords de sa rivière. Les légendes de la jungle parlent d'une ombre tapie dans les arbres qui obéït à la loi des griffes et des canines en chassant les buffles et les éléphants blessés. Avec sa voix sauvage et douce comme le miel, à la fois peureuse et curieuse, Bagheera, la panthère noire ! Voilà enfin le méchant de mon conte. L'assassin, le mangeur d'hommes, celui qui le premier apporta la mort aux clans de la jungle. Sher Khan, le tigre ! Caïn d'un pauvre Abel, c'est dans une clairière qu'il commit son premier crime. Et, après s'être éloigné de la scène, les arbres et buissons le fouettèrent de leurs branchages laissant les marques noire de Caïn sur son échine. Ce seigneur de la méchanceté avait ses adeptes, comme...
07:56
Tabaqui, le chacal et la hyène toujours à la recherche des déchets de son maître. Mais mon histoire n'est pas remplie que de héros et de méchants. Je vous parlerai aussi de Kha, le sage serpent des rochers, l'oracle qui montra à notre mère Ève le fruit du péché et de la trahison. Que serait le livre de la vie sinon la guerre entre l'homme et la nature ? La lutte entre le village et la jungle. Sous le manteau des grands arbres et des mauvaises herbes, beaucoup de villes en ruines oubliées par le temps, où mille chars de guerre proclamaient la grandeur d'un roi devant lequel tous les hommes inclinaient la tête. Rien n'en reste, sauf des traces de ce qu'elles fûrent. Et qu'en est-il du grand Maharaja qui perdît ces batailles ? Il abandonna à ses cousins beaucoup de ces palais, aux Bandar Logs, aux marginaux, aux parias de la jungle. Pouvez-vous imaginer, Messieurs, celui que j'étais. Buldeo, le grand chasseur !
09:39
C'était il y a bien longtemps, dans une lointaine contrée. Une soirée d'été dans les collines de Sioni. Venez, venez tous ! - Buldeo a un message. - Cet idiot, toujours à parler... Viens Durga, allons l'écouter. On ne peut pas construire nos maisons n'importe où. Nous devons faire un plan. Un jour, une grande ville pourrait s'élever ici. Une ville avec des maisons de marbre. Le temple devra être là, face au marché. Mais c'est là que sera le ghetto Juif ! Non, c'est ici que sera le marché, comme le dit Buldeo. Et le barbier sera face au temple. De toute façon, on trouvera un endroit pour le ghetto hors de ta grandiose cité. Partons, Durga. Prend l'enfant et le vieux dans ta carriole. Natu. Grand-père, viens. Tu as entendu ? On aura un marché. ...et un temple, ...et une grande cité. Nous aurons tout ça si nous faisons reculer la jungle. En cent ans, as-tu vu l'homme combattre la nature ? Assieds-toi, grand-père.
11:22
Ici, Natu. Prends ça. Retournez travailler. Natu, où es-tu mon bébé ? Venez, venez, notre petit Natu s'est perdu. Calme-toi Messua, il n'a pas pu aller bien loin. Nous allons le chercher. Durga, pars par là. Natu ! Le tigre ! Le tigre ! Natu ! Mon mari ! Abdullah, Ali, Mohammed ! Pauvre maître, pauvre Messua ! Allons chercher l'enfant ! Les hommes, apportez vos lances ! Ali, Sims, Abdullah... des torches ! Suivez-moi. Natu... Natu ! Pauvre petit, pauvre Natu. - Et cette pauvre mère ! - Une pauvre mère ? Quelle femme n'aimerait pas que les loups élèvent son fils ? Y crois-tu, Tibarah ? Naturellement. Son excellence votre père, a des dossiers à propos de ces enfants des montagnes indiennes, c'est vrai. Vrai ? Ce n'était pas écrit ainsi ? Que les louves aiment les enfants d'homme ? Que les loups ont adoptés beaucoup d'enfants indiens ?
14:34
Petit, nu et sans souci, le petit d'homme entra dans la grotte du loup. Comme chez lui, il s'assit près des chiots comme s'il était avec sa mère. Natu ! Perdu, et fatigué, il s'endormit près de ses frères de la jungle. Akela, Papa loup. Raksha, Maman louve. Ils savaient que Shere Khan cherchait l'enfant d'homme. Aussi ils l'adoptèrent. Natu... ! Il grandit avec les chiots et ils l'appellèrent Mowgli. "Petite grenouille". Papa loup lui enseigna la jungle comme à ces frères louveteaux. Tous les seigneurs de la jungle devinrent ses amis. Il n'avait qu'un ennemi : Shere Khan, le tigre ! Mowgli a-t-il survécu pour chasser Shere Khan ? S'il a survécu ? Si vous saviez ce que je sais ! Douze années passèrent et Shere Khan suivait les traces de l'enfant loup. Attendez, attendez. Laissez-le moi. Buldeo... Buldeo... Il m'a mordu.
21:57
C'est un enfant sauvage. Couvre-le ! Qui es-tu, garçon ? Tu m'entends ? Donnez-moi une torche, allons, une torche ! Ce garçon n'a jamais vu de feu. Il vient de la jungle. Nous devons être gentil avec lui, libérez-le. Êtes-vous devenus fous ? C'est une créature de la jungle. Laissez-moi le regarder. Regarde les cicatrices sur ses bras et ses jambes. Il a des cals comme s'il avait marché à quatre pattes parmi les loups. - C'est un pauvre garçon... - Il vient de la jungle. Il a l'oeil mauvais. Je crois savoir qui il est. Je crois que ce garçon est le bébé que Messua a perdu quand on construisait le grand mur. Ce garçon pourrait-il être ton fils, Messua ? Non, ce n'est pas le mien, mais c'est un fort beau garçon. Avec ses yeux de braise, n'importe quelle femme serait fière d'avoir un tel fils. Mais mon Natu était doux et grassouillet. Madame, comment pourrait-il être gras à courrir nu dans la jungle ? Je vous le dis, il a l'oeil mauvais. Non Buldeo, c'est juste un pauvre garçon perdu.
23:35
Ce n'est pas le mien, mais comme je suis seule, si vous me le laissez, je lui donnerai un toit comme une femme qui a perdu son fils. C'est un loup, laissez-en un entrer et les autres suivront. Il nous enverra la jungle dessus. Mais la jungle est sacrée, ce que la forêt prend, la forêt le restitue. Emmene-le à ta maison, ma soeur. N'oublie pas de m'honorer, un petit don me serait agréable. Pour avoir sauvé sa vie en ce jour : laissons-le en liberté ! Attendez : vous allez relâcher cet être maléfique sans que je vous protège ? - Une arme... - Non Buldeo ! Buldeo ! Libérez-le maintenant. Non, non ! Mon garçon... Viendras-tu avec moi ? Oh! Ca va déjà mieux. Allons... Viens... Tout va bien, viens avec moi. L'obscurité sur nos têtes face à ce temple. Nous avons jeté la malédiction de la bête sur nous. Nous sommes ruinés. Le sanglier détruira nos vignes. Le Tigre attaquera nos rues. Nous avons ouvert la porte au démon.
25:30
Ne regarde pas le malin. Majala ! Va te coucher ! Au moins puis-je protéger ma fille. Arrête Kuta, il ne faut pas traiter ainsi quelqu'un venu vivre chez nous. Je me souviens du jour où j'ai mis ses premières chaussures à Natu. Loup, garçon-loup... Ces pieds n'ont jamais connu de chaussures. Non, tu n'es pas mon fils. Mais tu lui ressembles beaucoup. Natu m'appelait Maman. Maman. Maman. Comment t'appellent les loups ? Les loups ? Mowgli, la petite grenouille ? Si tu es un petite grenouille pour elles, les bête de la jungle, tu seras aussi Mowgli pour moi. Viens, viens. Durant des mois et des mois après cette nuit, Mowgli fût occupé à apprendre les coutumes et la langue des hommes. - Que fais-tu ? - On dirait une petite panthère. J'ai cru que quelqu'un avait trouvé ma cachette. Cachette ?
30:01
C'est quoi ? - De l'argent. - A quoi ça sert ? A quoi sert l'argent ? A nous protéger de la faim et du froid. Et il vit dans un trou comme un cobra ? Non, si nous avons besoin de riz je le donne au marchand sur la place et il nous donne du riz en échange - Quel idiot ce marchand ! Buldeo nous donnerait quelque chose en échange ? Il me donnerait une grande dent ? Une dent ? mais tu as toutes tes dents. Non, une dent pointue. Oh, un couteau !... oui. Un grand couteau pointu comme les dents du tigre. Pourquoi as-tu besoin d'un couteau ? Pour l'enfoncer dans la gorge de mes ennemis. Tes ennemis ? Tu parles d'Akela ton Papa loup et de Raksha ta Maman Louve et de tous les autres, qui sont tes amis ? Qui peut être ton ennemi ? Shere Khan, le tigre ! Demande à Buldeo qu'il te vende un couteau et donne-lui l'argent. J'aurai une grande dent ! Oui, une grande dent ! Mon père dit que je ne dois pas te parler. Qu'est-ce qui lui est arrivé ? Mon père l'a tué. On s'est quitté il y a 6 lunes.
31:47
C'était le cousin de Balu. Il n'était pas ennemi de l'homme. Mais mon père tue tous les ours qu'il voit. Pourquoi ? Car c'est un grand chasseur. Il les tue s'il n'a pas faim ? - Faim ? nous ne les mangeons pas. - Alors pourquoi l'amener ici ? Pour montrer son courage. Mon père en a eu pour tuer ce tigre. Ce vieux tigre ? Il vivait de lézards et de rats, trop vieux pour les lapins. Il a dû mourir dans son sommeil. Je vois, tu pourrais tuer un ours et un tigre d'un seul coup. Pourquoi tuer le cousin de Balu si je peux pécher avec lui ? Pécher avec un ours ? Comment un ours pourrait préparer un hameçon ? Il observe la rivière, choisit son poisson et zou ! il le sort d'un coup. Ne t'ai-je pas dit de ne pas parler à cette créature ? Je dirai à ta mère de te tenir loin de cette maison. Ma mère m'a demandé de te parler. Elle m'a demandé d'acheter une dent. - Une dent ? - C'est la dent que je veux. Abaisse ce couteau avant que je te tire dessus. Et puis tu mettras ma tête au mur comme celle du vieux Khaan. Mais je me lèverai avant de mourir et te rendrai ma dent !
33:18
Tu n'es plus dans la jungle, garçon. Non, pas encore... Buldeo Je suis de la tribu des hommes, mais je ne suis pas un homme. Qu'es-tu, garçon ? Jusque-là j'étais un chiot, mais maintenant j'ai ma dent. Je cours par la jungle comme il me plaît. Maintenant je suis un loup ! Si tu avais un couteau, tu retournerais dans la jungle ? Le couteau est à toi pour 2 Roans. Ma mère m'en a donné 3, 1, 2, 3, c'est plus que 2. Oui, plus de 2. Et maintenant sort d'ici. Tu vois Shere Khan, c'est pour toi. As-tu peur de revenir dans la jungle ? Pourquoi ? Je suis de la tribu des loups, ce sont mes amis. Alors pourquoi acheter le couteau ? Pour Shere Khan le tigre, c'est pour lui. Il m'a chassé de la jungle. Il est parti très loin. Mais il a juré de jeter mes os à la rivière quand je reviendrai.
34:54
J'ai fait aussi une promesse : j'ai dit aux loups que je le tuerai ! Tu parles leur langue ? Tu peux parler aux animaux ? Tu peux parler à Ramma le grand taureau rouge ? Ramma est un esclave, il est là depuis si longtemps, il ne peut parler à personne. Tu peux lui parler ? Que t'a-t-il dit ? Ne sais-tu pas ce que le peuple singe dit toujours ? "Nous, le peuple singe sommes les plus grands de toute la jungle, ceci est la vérité puisque nous le disons". Mowgli, tu me laisseras t'écouter parler aux loups ? Oui. Cette nuit, quand la lune se lèvera. Tu as peur ? Partons. C'est un loup ! Que dit-il ? Madrier dans l'eau. Vent dans les arbres. Fils de la jungle, viens avec elle. Tu as la permission de la jungle ! Nous serons un même sang, toi et moi... Nous serons un même sang, toi et moi...
38:08
Viens Mowgli, viens, viens... Bonsoir, Hati ! Maintenant je suis avec la tribu des hommes, tu vois, j'ai une grande dent, aussi effilée que celle du tigre. Il dit que Shere Khan est loin, mais que je dois faire attention et me cacher quand il reviendra. Hati m'avertira quand il reviendra ? Merci frère, nous verrons alors quels os iront à la rivière ! Accroche-toi fort. Bagheera ! Mowgli ! Tes griffes sont effilées et fortes, mais pas autant que la mienne. Regarde. Qui sont les hommes pour que je me préoccupe de leurs coutumes et de leur problèmes ? Je suis Mowgli de la jungle et je suis revenu cette nuit ! Maintenant j'ai ma dent qui fera souffrir quand je l'enfoncerai. Mowgli reviens, j'ai peur. Regarde, ces grands chasseurs, plus grands que ton père, qui ont tué jusqu'à ce que la jungle les tue à leur tour. - Pourquoi sont-ils partis ? - Pourquoi suis-je parti ? Parce que j'étais un chiot terrifié par le grand tigre.
41:39
La jungle a senti ma peur et m'a chassé. - C'était le palais du roi. - Roi ? C'est quoi un roi ? Mowgli ! Tu connais tant et si peu à la fois. C'était une grande cité, avec des centaines d'éléphants, des milliers de chevaux, et plus d'hommes encore, et tous appartenaient à un grand roi. Où est ce grand roi maintenant ? Où est-il maintenant ? - Majala....Majala... - Mowgli......Mowgli... Je suis là ! - Majala, tu t'es fait mal ? - Non, ça va. C'est le trésor du roi. Regarde. Des émeraudes, des perles... C'est ce que j'ai donné à Buldeo pour ma dent. C'est ce qui passe de main en main et dont il ne reste jamais rien. Celle-là est jaune, les miennes étaient marron. Revenons à la lumière. Ces choses ne servent pas à manger. Il n'y a rien ici, rien.
44:22
Et moi ? Ne suis-je rien ? Père des cobras, nous sommes du même sang toi et moi. C'est un chiot de la tribu des hommes. Elle ne te fera pas de mal. Qui es-tu avec ton couteau et ta langue venimeuse ? On m'appelle Mowgli, je suis de la jungle, les loups sont ma tribu. Père des cobras, que fais-tu ici ? Je suis le gardien du trésor du roi, le grand roi de pierre, et je suis ici pour apprendre la mort à ceux qui viennent voler. Trois fois, la pierre a été levée par des voleurs. Regarde à tes pieds, ces voleurs gisent encore ici. - Je ne suis pas un voleur. - Sûrement que si. Reste calme, Mahala ! Non, garçon ! Laisse-la courir. Qu'elle fasse un peu de sport. Les autres ont essayé jusqu'à ce que je les attrape. Certains ont fui dans la jungle mais ils sont morts aussi.
45:54
Tue-le Mowgli ! Tue-le ! Le tuer ? N'aie crainte. Le Père des cobras est vieux, il n'a plus de venin. Tue-moi, tue-moi, j'ai honte. On a trop parlé de mort. Viens, partons, laisse ce trésor idiot. Mais j'emporterai çà. Je l'utiliserai avec Ramma. Regarde ce rubis, Mowgli. Avec lui, on pourrait acheter des centaines de villages. Achèter des centaines de villages. Garçon, tu peux l'emporter, mais sâches qu'à la fin il te tuera. Me tuer ? Cette pierre ! Peut-être n'ai-je plus de poison, mais ce rubis a plus de morts à son actif que tous les miens réunis. Il tuera encore et encore, juste pour le plaisir de tuer. Mon pouvoir prend fin, mais ce bijou fera mon travail. Il n'est que mort, mort, mort. Emporte ce rubis, tu cours à ta perte.
47:37
Non, Père des cobras, je te crois, nous partirons comme nous sommes venus. Tu serais le plus sage de ne pas emporter la mort avec toi. - Puis-je emporter une pièce ? - Tu peux la prendre si tu veux. Lève-toi fainéante. J'ai rêvé que j'étais une princesse dans la grande cité du Maharaja. Tais-toi ! il n'y a pas de feu et nous n'avons plus de riz. Mais ce n'était pas un rêve, j'ai vu la grande cité des rois Allons, ça suffit. Un rêve ? Ce n'était pas un rêve. Voilà que c'est moi qui rêve... C'est de l'or pur ! - Qui t'a donné ça, ma fille ? - C'est le grand cobra. - Un grand cobra ? - Oui, je n'ai pas voulu de diamants. - De diamants ? - Ou du gros rubis. - Gros comme ça... - Comme ça ? Où ? Quelle bêtise encore... Où sont ces ruines, ce rubís quand y es-tu allée ? A qui est cet or, Majala ? C'est l'or du grand roi. De la chambre au trésor du roi.
49:25
je te l'ai dis Père : Mowgli m'a dit que je pouvais garder cette pièce. Tu es allée dans la jungle ? Hier soir, Mowgli m'y a amené. Père, tu ne lui feras pas de mal ? Je ne lui ferai rien. Mais tu ne diras ca à personne. - A personne, tu m'entends ? - Oui Père. Bonjour Buldeo... Je ne peux pas te prendre, Buldeo. J'en ai pour une heure. Non.. attends, barbier. Il n'y a pas un fleuve entre nous ! Oh, ma pauvre jambe... La douleur est terrible ! Je ne peux pas partir avec la barbe à moitié rasée. Ce rhumatisme est terrible ! Je ne peux pas bouger le genou. Qu'est-ce qui te fait trembler comme si tu voyais un fantôme ? Ne t'en mêles pas Buldeo, je le raserai gratis. Tu veux m'égorger ? Ecoute bien, barbier. Je ne suis pas homme à être tondu comme un mouton. - Quoi ? - Barbier, bouge ton pied gauche. Bien, heu... Je te dis le gauche. Ce pied ! Pardonne-moi Buldeo. Tu es sur ma pièce. Ta pièce ? Je l'ai vue en premier.
51:55
- Elle est à moi ! - Pas besoin de nous battre. - Il y en a pour tous. - Où ? - Dans la ville perdue, dans la jungle. - Tu as trouvé un trésor ? Veux-tu que tout le village le sâche ? En un mot, ma fille l'a trouvé avec l'enfant des bois. Le tigre arrive ! Le tigre... le tigre ! Allons au temple, au temple ! Au temple ! Tous au temple ! Fermez la porte, fermez la porte ! - Petite grenouille, allons au temple. - Non, pas moi... - J'ai ma dent. - N'y va pas, Mowgli. N'y va pas, il te tuera ! Je rapporterai sa peau jaune. Où est ton fils, Messua ? Où est-il allé ? Il est parti tuer le tigre. Oh, ce garçon si fier. N'aie crainte Buldeo, il reviendra. Si le tigre le tuait... Ce serait une calamité. Non ! Il faut le protéger, il faut le ramener. Que vous êtes tous gentils de me réconforter ainsi. C'est un garçon si doux... Je savais que vous finiriez par l'aimer. L'aimer ? J'aimerais tant avoir un fils comme lui.
56:43
Calme-toi, s'il ne revient pas bientôt, j'irai le chercher au bout du monde. Je veux dormir, laisse-moi... - Il faut que je te parle. - Qui es-tu ? Tu ne vois pas, Kah ? Que dit la loi de la jungle ? - Nous serons d'un même sang, toi et moi. - Nous le sommes. - Tu es un petit d'homme. - C'est moi, Mowgli. La petite grenouille qui me jetait des pierres ? Je n'étais qu'un chiot. - Tu m'appelais crâne plat. - Pardonne-moi ! Parce que tu es savant, vieux, puissant et très beau, Kha... En vérité... Je suis beau... Oui, très beau...
58:45
Je suis un homme, j'ai une dent, je veux lui arracher les moustaches. - Vraiment ? - Tu sais quelque chose ? Shere Khan a tué et mangé et dort dans les bambous. Tabaqui le chacal me l'a dit avant de mourir. - Tabaqui ? - Oui... il est là. Comment le tuer, Kha ? Tu le tueras d'un seul coup. Nous irons en amont. Attends, petit frère. Shere Khan n'est qu'un gros chat et tous les chats ont peur de l'eau. Il ne me suivra pas dans l'eau ? Maintenent que tu es un homme, sers-toi de la ruse. Et si je l'énerve, il ne me suivra pas dans l'eau ? Il ne t'attrapera pas le premier.
01:00:28
Merci, grand sage. Vas-y, je t'attendrai ici. Souhaite-moi bonne chasse ! Sage, puissant et beau Kha! Bonne chasse. Bonjour Shere Khan, je t'ai réveillé ? Espèce de carpette ! Avec tes dents de vache ! N'essaie pas de fuir ! Lâche ! Chien jaune ! Reviens ! Tu ne peux plus sauter ? Trop vieux ? Mangeur de grenouilles ! Tueur de poissons ! Je t'attends en haut. Non, je ne descendrai pas. Tu monteras jusqu'à moi. Prends ça ! Et ça ! Allons Shere Khan, attrape-moi. - Ca devient dangereux. - Si le tigre est dans ces herbes... Attendez ici. Shere Khan est mort ! J'ai tué Shere Khan ! Si on trouvait le garçon et qu'on ne disait rien ? Tu as raison, on ne dira rien.
01:05:34
Passe devant, je couvre tes arrières. Passe devant et protège ton derrière ! Au loup qui m'a élevé, j'ai fait la promesse... que je tiendrai parole et lui enlèverai la peau ! Allons, Shere Khan, donne-moi ta peau. Tu n'en a plus besoin. Pas besoin de tirer, je l'ai tué. C'est la fin d'une vieille guerre. Tu l'as tué ? Tu l'as trouvé là... Je l'ai tué avec ma dent, il est à moi ! Qui es-tu pour prétendre qu'il est à toi ? Lève-toi, garçon. Hier soir tu as amené ma fille dans la jungle. Tu l'as guidé à la cité perdue. Guide-moi à la chambre du trésor. Je ne t'y amènerai pas, Buldeo. La cité perdue est une cité de mort. Le trésor, c'est la mort ! Je ne t'y amènerai jamais. Allons, rat de la jungle ! Viens ou je tire. - Vas-y, tire. - Résidu de tanière... J'espère qu'il n'a pas tiré sur le garçon. Non, c'est le signal.
01:07:26
Redeviens humain et épargne-moi, Mowgli. Je ferais tout ce que tu demanderas, garçon. Je peux me lever et partir ? - Mon Seigneur. - Lève-toi. Va dire à Messua que Mowgli a vengé son mari. Qu'il a tué Sher khan et ramènera sa peau jaune. Seigneur. Regarde ! Grand roi. Viens. Maharaja, Grand Roi, Maharaja. Dis-moi le secret. Dis-le-moi. On dit qu'il y en a assez pour tous. Grand roi ! Grand roi ! Vieux vautours, rentrez au village ! Oui, Maître, Maharaja. - Mon Roi, dis-moi pour le trésor... - Rentrez au village ! T'a-t-il dit le secret ? Te l'a-t-il révélé ? Où est le trésor ? N'essaie pas de nous rouler, le garçon te l'a dit. Je vous ai prévenu depuis le début que c'est un sorcier. Je l'ai vu de mes propres yeux se transformer en panthère.
01:09:24
Allons Buldeo ! Si tu essaies de nous rouler, je te jure que je me transformerai en bien pire. Bagheera, va interrompre cette discussion ! Le garçon s'est transformé en panthère devant mes yeux. C'est un sorcier, je vous dis. Nous devons prévenir le village. Buldeo, je crois que tu mens et nous le saurons bientôt. Shere Khan, regarde Buldeo ! Le puissant chasseur ! Allez-y. Attrapez-le ! Qu'est-ce que j'ai fait ? Nous devons purifier son âme, apportez des branches pour le feu. Il faut qu'il se confesse. On s'en occupera tous les trois. On va lui parler. Buldeo, es-tu prêt ? Apporte le garçon. Garçon, sorcier ou démon, quoique tu sois, nous entends-tu ? Ils sont prêts. Dernière chance : tes secrets ou le bûcher ! Buldeo ! Laisse-moi lui parler ! Laisse-moi lui parler. Bien, tu peux lui parler. Nous vous laissons seuls. Il ne parlera pas, On devra le brûler vif. Alors nous ne trouverons jamais le trésor.
01:13:03
On le brûlera, mais pas maintenant. Le garçon nous amènera d'abord à la cité perdue. Natu, mon petit garçon, pourquoi ne pas leur dire le secret ? Je ne les amènerai jamais dans la jungle. Ils te laisseraient libre, libre de vivre près de moi. Vivre près de toi ? J'appartiens aussi à ma mère la jungle et ces deux sentiments se battent en moi comme des serpents au printemps. J'étais un loup, et la jungle m'a chassé. Aujourd'hui je suis un homme, et les hommes me rejettent. Mais tu as tué Shere Khan, tu peux retourner à la jungle. Tu seras le seigneur de la jungle. Je n'ai nulle part où aller, sauf dans la fleur rouge, le feu. Peu importe. La jungle apprendra par Bagheera que j'ai tué Shere Khan. Non, la jungle l'apprendra par toi, Mowgli. J'ai apporté ta dent. Mère ! Regardez, regardez. - Vous voyez. - Elle le libère.
01:14:33
Tu es trop bête, tu n'as rien vu. Dans une seconde, il s'échappera et nous le suivrons jusqu'au trésor. C'est vrai. Vous deux, allez jusqu'à l'orée de la jungle. Attendez-le et suivez sa trace. Allez-y ! Votre temps s'est écoulé. Voilà la sorcière qui l'a libéré. Saississez-vous d'elle. Non, attendez. Messua n'est pas une sorcière. Mais Buldeo est mauvais. Attachez-les ensemble et attendez mon retour. - Buldeo, il est entré par là. - Il ignore pourquoi on l'a libéré. Ne dis pas ça ! Vous voyez ? Voilà sa trace. J'ai peur. Il n'y a rien à craindre. Nous avons nos armes. Allons-y, il n'est pas bien loin. Ecoutez frères, j'ai semé des indices pour les distraire. Ils seront ici bientôt. Tais-toi, grande ombre noire. Tais-toi grand frère, ce n'est pas notre chasse. Regardez, regardez ! Attendez-moi ! Pas si vite ! Je serai Maharaja !
01:18:41
Je serai le prêtre de tous les temples ! Je possèderai toutes les boutiques de barbier ! Cherchons le trésor. Toi, cherche par là. Regardez, je l'ai trouvé ! Il l'a trouvé ! Viens, il l'a trouvé ! - Attendez, attendez. - Il l'a trouvé ! - Attends-moi, Buldeo. - Je l'ai trouvé. - J'ai le droit de choisir d'abord. - Tu l'as gagné, vas-y le premier. Je t'aiderai. Vas-y, je t'aiderai. Tire, tire. Non, ne tire pas, ne tire pas. Remontez-moi, remontez-moi. Remontez-moi. Tu tires ? Remontez-moi ! Tu l'as manqué. Un, deux, trois... Un million ! Je ne pourrais jamais les compter. On s'est peut-être fait rouler... C'est de l'or, de l'or ! C'est la mère et le père de tous les rubis du monde. Où est mon turban royal ? Elles sont en or pur ! Et elles sont toutes à moi.
01:22:24
Je marcherai sur l'or je mangerai dans de l'or. J'aurai des toilettes en or. Donne-le moi, il est à moi. Etes-vous cinglés ? Je dois vous assommer ? - J'ai le droit de choisir. - Non, il est à moi ! Le vieux cobra avait raison. D'abord, ils deviennent fous. N'oublie pas Buldeo, il est à moi. Je veux ce rubis. - Lâche-le. - Il est à moi ! Lâche-le, misérable barbier. Il est à moi, comprends-tu ? - Il m'appartient. - Avez-vous perdu la raison ? Sommes-nous des enfants ? N'y a-t-il pas assez pour trois, trois cent, trois mille ? Nous serons les plus puissants de toute l'Inde. Là ! Tu peux acheter mille rubis comme celui-là avec ma part. Buldeo, tu es sage et bon. Tu m'as sauvé la vie, tu as tué le cobra. Tu es mon ami. Commencez à charger, il nous faut sortir avant la nuit. Vite. Nous devons sortir d'ici. Voleurs, vautours, sortez de la jungle, partez ! Avez-vous entendu comme moi ?
01:25:09
Cette boule de poils a parlé avec la voix du garçon. Oui, la voix a parlé par la bouche de la panthère. Ce lieu est ensorcelé. Oh, l'or ! Voilà le chemin. Où est le rocher ? Il était ici. Comment traverserons-nous ? Nous traverserons là. Attends, il y a des crocodiles dans cette rivière. Qu'attendez-vous ? - C'est le chemin. - On est passés par là. - Je dis que c'est par là. - Allons-y. Doucement, barbier ! C'est le mauvais chemin. Donne-moi ça ! - Attendez ici. - Allons-y. Regarde, ils reviennent vers la cité perdue. Buldéo avait raison. Allons-y. Nous allons voir si Père Cobra disait la vérité. S'il disait vrai, ces hommes mourront. Tu l'as vu, je voulais juste le regarder. Et il a essayé de me tuer. Je devais le faire, Buldeo. Je devais le faire. Bien sûr. Tu devras témoigner, être mon témoin.
01:31:11
Tais-toi, Frère Gris. Il a essayé de me tuer, Buldeo. Tu seras mon témoin, je devais le tuer. Je devais le tuer, Buldeo A l'aide ! A l'aide ! Au secours ! N'ai-je pas entendu quelqu'un crier ? Maintenant Frère Gris, il n'en reste qu'un. Bagheera, Frère Gris, chassez-le de la jungle. Qu'il rentre chez lui. Monstre maudit, tu peux te changer en n'importe quelle bête, loup ou panthère. Je n'ai pas peur de toi ! Change ! Change ! Hurlez, sorciers de la forêt ! Hurlez ! Je brûlerai Messua, la mère du sorcier. Et je reviendrai avec 100 gaillards et je brûlerai ta jungle, quand le vent soufflera ! Je vous brûlerai tous. Tous, tous ! Je vous brûlerai tous ! Hati, maudit soit le village des hommes qui m'ont rejeté. Leurs idées stupides et cruelles, ils ne tuent pas le faible par faim
01:36:10
mais pour le sport. Ils sont si stupides qu'ils scelleront leur destin en se jettant dans la fleur rouge du feu. Je l'ai vu. Ce n'est pas bon que ces hommes veuillent encore vivre ici. Les tuer ? Pourquoi ? Que me rapporteraient leurs os ? La jungle se chargera d'eux et fera retourner le village à la vie de la courge sauvage. Ils nous brûleront tous les deux. Pourquoi t'es-tu battu ? Pourquoi m'as-tu défendu ? C'est moi qui l'ai mis au monde, c'est mon fils. - Je sais, Maîtresse. - Tu peux te sauver, Durga... Non Maîtresse, s'il est écrit que nous devons quitter le monde cette nuit, nous le ferons ensemble. Buldeo est revenu ! Regardez, c'est Buldeo ! Qu'est-il arrivé ? Où est Pundit ? Où est le barbier ? Morts, tous les deux, tués par le garçon loup. Mais je sais comment le vaincre. Je le brûlerai, je brûlerai tout. je le brûlerai ! Nous serons perdus si le vent tourne. La jungle brûle. Dépêche-toi Hati ! - Mowgli ! - Où est ma mère ?
01:39:43
Qu'ont-ils fait d'elle ? Buldeo la retient chez lui. Je n'ai pas pu l'aider. Ils disent que c'est une sorcière et que le feu l'emportera ! Le même feu les emportera tous. Mais ils ont peur, Mowgli. Majala, guide-les vers l'île au milieu de la rivière. - Où nous avons vu les éléphants ? - Oui, ils seront à l'abri du feu. Partez ! Le vent tourne. Enfonce la porte ! Pousse, pousse ! Plus fort, pousse ! Je savais que tu viendrais. Tu vois Durga ? - Tu seras à l'abri avec eux. - Fils, vient avec nous ! Non, pas tant qu'un seul chiot sera en danger. J'y vais. Allez Hati, allez ! Nagez mes frères, suivez-moi ! Par ici, suivez-moi ! Viens Bagheera. Allez Hati, allez ! Avance Hati, avance ! Mowgli ! Reviens avec nous, enfin. J'appartiens à la jungle. Sa loi est ma loi. Son sentier est mon sentier. Son combat est mon combat. Ce n'est plus mon fils.
01:44:43
C'est le seigneur de la forêt. C'est ainsi que pour finir je n'ai pu obtenir ma vengeance. Je ne fût pas le grand Maharaja de la grande cité. Jusqu'au plus petit village, tous partirent en fumée. Dans ma lutte contre la jungle, vous le voyez, j'ai été vaincu. j'ai été vaincu. Et ensuite, qu'arriva-t-il à Mowgli et à votre fille ? Comment échappèrent-ils au feu ? Ceci, Maîtresse, est une autre histoire. © BF-WATCH TV 2021

DOWNLOAD SUBTITLES: